Cavaliers

Officiel : fin de saison pour Collin Sexton, opération au ménisque pour le meneur et un énorme bad pour les Cavs

collin sexton

C’est vraiment la pire nouvelle qui pouvait lui arriver…

Source image : nba league pass

On attendait les nouvelles officielles, et on espérait que ce ne serait pas trop grave. Malheureusement, le pire est tombé pour le joueur ainsi que pour sa franchise. Opéré au ménisque suite à sa blessure il y a quelques jours, Collin Sexton a officiellement appris qu’il ne rejouerait plus du tout de la saison NBA 2021-22. Ambiance à Cleveland…

C’est le genre de tweet qu’on déteste voir tomber, et les mots qui vont avec font très mal. Généralement, les Woj bombs d’Adrian Wojnarowski concernent des transferts, des rumeurs ou des signatures, mais quand ça parle de blessures c’est souvent la catastrophe. Et ça n’a pas loupé, en plein milieu de cette nuit de NBA. Il y a quelques jours, en déplacement à New York, les Cavs s’étaient imposés grâce à un immense Ricky Rubio mais la victoire avait un goût amer. En effet, Collin Sexton avait dû quitter les siens et s’était fait mal au genou, on se demandait donc ce qui lui était arrivée. Hélas, la nouvelle est tombée dans la foulée et on a senti que ça allait pas être jojo pour le meneur : blessure au ménisque, et l’heure de faire des évaluations afin de savoir quel type de chemin prendre. Opération certainement ? Et si oui, absence de combien de temps ? Plusieurs semaines, plusieurs mois, la saison entière ? Le Woj est donc arrivé avec sa faux sur l’épaule ce vendredi soir, et a envoyé la news qui terrifiait le clan Sexton ainsi que la fanbase de Cleveland.

Season-ending surgery. Les pires mots à lire, enfin trois des pires mots à lire, quand on est un sportif professionnel. Fin de saison, pas de discussion, merci au revoir, on referme le bouquin sur 2021-22. Une horrible information pour les Cavs, et pour Sexton évidemment. Rappelons que Collin entrait dans une saison déterminante, puisqu’il s’agissait d’une année de négociation contractuelle. Membre de la Draft 2018, celle qui a vu des joueurs comme Luka Doncic, Trae Young, Wendell Carter Jr, Shai Gilgeous-Alexander, Michael Porter Jr et tant d’autres prendre leur chèque avant la reprise, Sexton n’avait pas réussi à trouver d’accord avec sa franchise mais une bonne saison aux côtés de Rubio et Darius Garland et cela pouvait s’arranger l’été suivant. Ce qu’il suffisait de faire, c’était produire comme il l’a fait jusqu’ici en NBA, puis espérer que le groupe suive pour s’asseoir à la table de Koby Altman en juillet 2022 et demander une belle prolongation contractuelle. Malheureusement, c’est avec des béquilles que les discussions futures auront lieu, et le fait de ne pas être sur le terrain pour prouver sa valeur aura forcément un impact sur ce que Sexton pourra demander financièrement parlant. C’est donc une nouvelle extrêmement brutale pour Collin, qui a assurément le mental pour revenir à fond mais vient de laisser passer un potentiel contrat qu’on ne voit qu’une fois dans sa vie et dans sa famille.

L’autre côté de l’affaire concerne évidemment son équipe, les Cavs, qui sont sur un très bon début de saison mais voient ici une nouvelle info leur taper sur la nuque. Handicapés par de nombreuses blessures ces derniers temps, les hommes de JB Bickerstaff devaient déjà faire sans une bonne partie de la rotation et se doutaient que Sexton serait absent pendant quelques temps. Cependant, la nouvelle d’une saison entièrement mise de côté n’arrange pas les affaires de l’entraîneur, qui a un management à rassurer en terme de compétitivité et un groupe à faire produire tout au long de la saison. Avec Collin qui quitte le groupe, ce sont les rotations de Bickerstaff qui vont être chamboulées, des joueurs moins bons qui vont devoir être responsabilisés, et une concurrence qui va se frotter les mains dans la course au play-in tournament. La bonne nouvelle, c’est que le transfert de cet été pour récupérer Ricky Rubio prend ici tout son sens : tu voulais de la profondeur d’effectif en cas de désastre, on y est. Ce n’est évidemment pas dans cette optique catastrophique que les Cavs ont récupéré le vétéran espagnol, mais il est clair que la présence de Ricky va aider Garland et les extérieurs de Cleveland à rester respectables, plutôt que de sombrer dans les profondeurs de la Ligue. Maintenant, qui pour prendre le relais en back-up ? Autant de pression sur les deux guards les plus forts de l’Ohio peut vite se traduire en fatigue et en sous-performance, il y a de bonnes chances que le management de l’Ohio se penche sur des solutions à trouver d’ici la trade deadline pour garder le groupe le plus compétitif possible. Dans tous les cas, une telle pièce en moins, c’est une balle tirée dans le pied des Cavs qui posaient de grands espoirs sur ce début de saison.

La pire des nouvelles est tombée, pour Collin Sexton et pour Cleveland ce vendredi soir. Fin de saison pour le dragster, ça réduit énormément la puissance des extérieurs des Cavs, la profondeur de l’effectif, et ça complique sérieusement le dossier Sexton d’un point de vue contractuel. La prochaine fois qu’on le verra jouer ? C’est en octobre 2022. Et d’ici là ? Bon courage pour négocier un gros deal…

Source : Adrian Wojnarowski – ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top