Bulls

Coby White a fait son retour face aux Lakers : un élément de plus dans l’armée de Billy Donovan, mais pour quel rôle ?

Ça commence à faire beaucoup d’options offensives là.

Source : YouTube/Chicago Bulls

Coby White a fait ses grands débuts hier soir dans une victoire contre les Lakers (121-103). Après 5 mois de convalescence, il avait repris l’entraînement collectif il y a une semaine. Il est difficile de juger son état actuel après de brèves apparitions hier. La prochaine étape pour Billy Donovan sera de lui trouver un rôle dans un effectif déjà loaded et performant. On débrief.

Ces 4 derniers mois, Coby White a travaillé dur pour revenir sur les parquets, et ce lundi, l’ancien de North Carolina a fait son grand retour contre Lakers. Même s’il ne s’est pas montré à son avantage avec 0 point en 11 minutes, le combo-guard a encore besoin de retrouver son rythme et demeure une belle addition dans l’effectif de Chicago. Un roster qui s’est grandement étoffé lors de la présaison avec les arrivées de DeMar DeRozanLonzo Ball – tous deux fossoyeurs des Lakers avec 65 points pour un 25/36 aux tirs en combiné – et Alex Caruso. Étant donné les options à la disposition de Billy Donovan, le plan était visiblement de ne pas précipiter le retour de Coby White et de lui laisser le temps de retrouver le rythme après avoir manqué une grande partie de la préparation, ainsi que le premier mois de compétition écoulé. Selon toute vraisemblance, Coby White devrait sortir du banc et remplacer Lonzo Ball dans la rotation, même si dans un futur proche Ayo Dosunmu continuera de bénéficier de bonnes minutes. « Je pense que Dosunmu a trop bien joué. Nous devons trouver un moyen d’utiliser les deux », a déclare Billy Donovan. Si l’évadé de l’infirmerie parvient à se remettre dans une forme proche de l’an dernier, et vite, un tireur à 3 points à 35,7 %, avec une moyenne de 6,2 tentatives ne sera sans doute pas de refus pour les Bulls. Évidence que n’a pas manqué de souligner Billy Donovan aux micro de NBCSports :

« Il va apporter du shoot, surtout en sortie de banc. On aura du shoot supplémentaire parmi les remplaçants. Avoir un scoreur de plus, ça apportera un coup de boost à ce groupe-là. Après, je ne sais pas à quoi ça va ressembler, car il a manqué l’intégralité de l’été, le training camp, beaucoup d’entraînements. J’attends de lui qu’il apporte ses qualités à la création et qu’il soit agressif. » – Billy Donovan

En cas de retour au top de sa forme, à la lumière des déclarations du coach et simplement en usant de bon sens, il est absolument impossible que Lonzo Ball ou Zach LaVine ne filent sur le banc. Le natif de la Caroline du Nord a cependant trop à offrir pour ne pas avoir un temps de jeu conséquent dans la second unit, et ce, malgré l’embouteillage au poste de meneur. Qui plus est Ayo Dosunmu, Alex Caruso, Derrick Jones Jr et Tony Bradley ont tous apporté de solides contributions, mais les Bulls sont quand même 28ème au classement des points marqués en sortie de banc avec seulement 26,6 unités par match. C’est là où le profil de Coby White peut se montrer utile : un assassin au scoring dans la deuxième ligne ne fera que raffermir leur forme actuelle étant donné qu’ils auront renforcé un aspect du jeu dans lequel ils sont à la traîne.

Très peu de franchises peuvent compter un talent comme Coby White dans son contrat rookie. Le membre de la All-Rookie Team 2019-20 s’est amélioré de manière fulgurante au cours de ses deux premières saisons dans la Ligue. Comme souvent la saison dernière, il a montré qu’il était capable de monter à plus de 25 points et dans la NBA moderne, toutes les équipes ont besoin de shooteur. Notamment la second unit de Chicago qui est parmi les pires de la Ligue à 3-points. Malheureusement, la période des agents libres est loin d’être terminée et cette option n’est pas à exclure, car le 7ème choix de la Draft 2019 sort tout de même d’une belle saison sophomore avec des moyennes de 14,1 points, 4,8 passes et 90 % au lancer-francs. Il pourrait bien attiser la convoitise de plusieurs franchises.

Coby White rejoint un train déjà en marche avec Lonzo Ball et Zach LaVine qui se sont imposés comme l’un des meilleurs backcourt dans ce début de saison. Comme mentionné ci-dessus, la trade deadline est encore loin mais le minot des Bulls semble être un « Team First Guy« . La cité du vent peut donc se réjouir de son retour qui peut renforcer un effectif déjà parmi les plus performants de la conférence Est.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top