NCAA

UCLA sèche Villanova dans une ambiance tah le Vélodrome : par ici le récap d’un premier week-end enflammé en NCAA

Il s’est passé des choses en NCAA ce week-end !

Source image : YouTube

En marge de la saison régulière NBA qui se poursuit tranquillement, la saison de basket universitaire connaît des débuts animés. Le week-end fut particulièrement riche en émotions, avec notamment quelques oppositions XXL qui valaient clairement le coup. Allez, petit récap pour les amoureux de NCAA, mais aussi pour ceux qui veulent s’y mettre. 

UCLA – Villanova et Gonzaga – Texas. Deux matchs qui étaient entourés en rouge sur le calendrier, deux gros chocs pour définitivement lancer la saison universitaire 2021-22. La première rencontre, opposant les Bruins classés #2 aux Wildcats classés #4, a tenu toutes ses promesses vendredi soir. Du suspense, de l’intensité, une ambiance de folie, clairement le show était au rendez-vous dans le Pauley Pavilion, l’antre de l’université de Californie à Los Angeles. Il a fallu attendre les prolongations pour voir l’une des deux équipes prendre enfin le dessus sur l’autre, et c’est bien UCLA qui s’est imposé dans sa salle 86-77. Passés à un Jalen Suggs d’une finale NCAA l’an passé, les Bruins ont pris le dessus sur l’équipe de Jay Wright en s’appuyant notamment sur les 25 points de leur option offensive numéro un, Johnny Juzang. À ses côtés ? Y’avait du monde. Les principaux acteurs du magnifique parcours d’UCLA lors de la dernière March Madness ont répondu présent : Jaime Jaquez Jr. (21 points, 13 rebonds), Jules Bernard (16 points, 9 rebonds, et non ce n’est pas un Français) et Bob Marley Tyger Campbell (14 points) ont su faire les big plays qu’il fallait pour permettre aux Bruins de remonter un déficit de dix points à dix minutes de la fin, avant de faire la diff’ en prolongation.

Dans l’autre choc du week-end opposant Gonzaga (#1) à Texas (#5), c’était bien moins serré, les Bulldogs montrant clairement qui est le patron avec une victoire 86-74 à la maison. En parlant de patron, vous connaissez Drew Timme et sa moustache ? L’un des piliers du parcours presque parfait de Gonzaga la saison dernière a fait la totale aux Longhorns : 37 points, 7 rebonds, 3 passes à 15/19 au tir en 38 minutes, autant dire que le natif de Richardson dans le… Texas s’est bien amusé. Quant à Chet Holmgren, dont on a parlé tout récemment après sa belle première perf’, il s’est montré discret cette fois-ci (2 points, 5 rebonds, 2 contres en 23 minutes), car pas mal gêné par les fautes. Même s’il est considéré comme le favori pour être sélectionné avec le premier choix de la Draft 2022 avec la pépite de Duke Paolo Banchero, le freshman de Gonzaga connaîtra logiquement des matchs un peu plus compliqués, comme contre les Longhorns. Mais en tout cas, les Bulldogs prouvent très vite qu’il faudra une nouvelle fois compter sur eux dans la course au titre cette année, et ce malgré les départs de Jalen Suggs, Corey Kispert ou encore notre Joël Ayayi national.

Ce qu’il faut également retenir du week-end en NCAA

  • Opposition 100% floridienne dimanche entre les Gators de Florida et les Seminoles de Florida State (#20). À ce petit jeu-là, ce sont les Alligators qui ont pris le dessus 71-55. Une grosse win contre un rival local, faisant en plus partie du Top 25, de quoi donner un gros coup de boost à l’ancien programme de Joakim Noah. Les Gators ont notamment dédié cette victoire à Keyontae Johnson, le joueur de Florida qui avait été victime d’un grave malaise en décembre 2020 sur le parquet de… Florida State.

  • Marquer un buzzer beater pour la win de son propre camp, d’habitude on voit ça uniquement dans les films ou dans vos rêves. Mais c’est bien ce qu’a réalisé J.P. Moorman II d’UC Riverside contre Arizona State jeudi dernier. Le score est de 65-63, avec 1,7 seconde à jouer. Le reste, c’est juste de la pure folie.

  • En NCAA aussi, les champions reçoivent des bagues. Regardez un peu celles que vont pouvoir porter Davion Mitchell et ses anciens coéquipiers de l’université de Baylor.

Et une petite dose de highlights pour finir

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top