Lakers

Les Lakers auraient proposé moins de 15 millions à Alex Caruso cet été : bah alors Rob on ne serait pas un peu menteur sur les bords ?

Alex Caruso 29 octobre 2021

Rare image d’Alex Caruso qui recherche la générosité de Rob Pelinka lors de la dernière Free Agency. Spoiler : les jumelles n’ont pas suffi.

Source image : YouTube

Cet été, Alex Caruso a quitté les Lakers pour rejoindre les Bulls lors de la Free Agency. Un départ qui a suscité des questions et de l’émotion au sein de la fanbase des Purple and Gold, très attachée au GOAT. Le principal intéressé est revenu sur son départ de la Cité des Anges et a une version légèrement différente de celle de Rob Pelinka, qui avait indiqué que les Lakers s’étaient montrés « agressifs » sur le dossier.

Nous sommes en 2021 et tout le monde aime Alex Caruso, tout le monde ? Non, un irréductible GM résiste encore et toujours au charme du divin chauve. Et ce GM, visiblement, c’est Rob Pelinka. Manque de pot c’est lui le boss des Lakers et c’est sûrement pour ça qu’aujourd’hui le meilleur joueur de la Ligue Caruso traîne son numéro 6 et son bandeau sous la tunique des Bulls. Il y apporte tout ce qu’il sait faire de mieux : de la défense, un état d’esprit irréprochable, un peu de playmaking et quelques points précieux. Un facilitateur de jeu prêt à mettre la tête là où certains ne jetteraient même pas un caillou, tiens mais c’est pas ce qu’il manque aux Lakers en ce début de saison ? En plus de tout ça, Caruso est un homme de parole, il est revenu sans langue de bois sur ce qu’il s’était réellement passé lors de cette Free Agency, à l’occasion d’une apparition sur le dernier podcast de J.J. Redick :

« En arrivant à la Free Agency, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Je n’avais rien entendu, pas même des Lakers. Puis ils m’ont appelé à l’ouverture et m’ont fait une offre. Je savais déjà que j’allais refuser car je pouvais obtenir beaucoup plus de la part d’autres franchises. »

L’offre des Lakers ? Visiblement on est sur moins de 15 millions de dollars sur deux ans. Rob Pelinka devait avoir de sacrés oursins dans ses poches ce jour-là pour être aussi radin. Le montant a été confirmé par Caruso lorsque J.J. Redick lui a demandé de cligner des yeux si la proposition s’apparentait à cette offre dérisoire (vous verrez en dessous c’est assez drôle). On parle tout de même d’un joueur important dans la conquête du titre de Champion NBA 2020 des Lakers, qui a tout connu avec les Angelinos et qui en quatre saisons tournait à 5,9 points, 2,3 rebonds et 2,4 assists pour une vingtaine de minutes. Le chouchou du Staples Center a donc opté pour une offre bien plus alléchante qui récompensait davantage ses multiples qualités : 37 millions de dollars sur quatre ans pour reprendre le flambeau de MJ chez les Bulls. Mais avant d’accepter ce contrat, le chauve est revenu vers le board californien pour lui laisser une dernière chance de le garder en ville :

« En résumé, on a reçu cette offre, on est retournés à L.A et on a demandé s’ils pouvaient faire la même offre, ils ont dit non. On a alors demandé quelque chose d’un peu moins cher, ils ont dit non. Alors j’ai dit : Ok, si c’est comme ça je suis prêt à aller à Chicago et à commencer un nouveau chapitre. Je pense que ça a été une excellente décision pour moi. »

Caruso voulait rester mais les Lakers n’ont pas voulu passer à la banque, voilà une nouvelle qui risque de faire plaisir aux fans californiens… À sa place, les Lakers ont misé sur Kendrick Nunn et Talen Horton-Tucker notamment : le premier est à l’infirmerie et le second est… à l’infirmerie. Les calculs ne sont pas bons Rob ! Aujourd’hui le GOAT s’éclate avec les Bulls : 7,8 points, 2,6 rebonds et 3,9 assists en dix matchs. Individuellement ça roule et collectivement ça décoiffe : sept victoires et trois défaites pour la franchise qui occupe le seconde place à l’Est. Cerise sur le gâteau, le divin chauve jouit d’une belle sécurité financière à présent, qui pourrait lui permettre de s’acheter une belle tignasse… mais bon c’est pas le style de la maison.

Les Lakers ont fait les radins et ils ont perdu Alex Caruso. Aujourd’hui, l’arrière vit sa meilleure vie du côté de Chicago : du flouz, du beau jeu et une équipe qui gagne. L’ancien mentor de LeBron James ne regrette clairement pas sa décision. Rendez-vous le 15 novembre pour le retour du Carushow au Staples Center.

Source Texte : The Old Man and The Three

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top