Lakers

Carmelo Anthony ne s’arrête plus : sauveur des Lakers, adroit comme jamais, et une bonne tête de Sixth Man of the Year ?

Carmelo Anthony 9 novembre 2021

Encore une autre soirée prolifique pour le 9eme meilleur scoreur de l’histoire de la Ligue.

source image : NBA League Pass

Victorieux des Hornets en prolongation, les Lakers ont encore pu compter sur un Carmelo Anthony au summum de son art. Un jab-step par-ci, un gros shoot par-là, vintage Melo était de sortie et ça mérite bien un joli papier en son honneur.

Il y a deux semaines, Carmelo Anthony devenait le neuvième meilleur scoreur de l’histoire de la NBA en inscrivant 28 points face aux Grizzlies. Pas rassasié par cet accomplissement, l’ailier au bandeau a ressorti sa cape de héros cette nuit contre Charlotte : 29 points, 9/13 aux tirs dont 7/10 derrière l’arc. Autant dire que l’ancienne star des Knicks apprécie l’air de la Californie et, en particulier, celui du Staples Center. En huit matchs à domicile, Melo cumule 20 points de moyenne et, tenez vous bien, 57% au tir et 64 % à trois points ! Que ce soit la vibe de L.A. ou la boisson secrète de LeBron James, le numéro 7 des Lakers a pris un sacré coup de jeune. L’ailier est maintenant à égalité avec C.J. McCollum pour la place de troisième meilleur archer (39 flèches depuis les tribunes) de la Ligue. Seuls Buddy Hield et Stephen Curry ont fait mieux. Au cours de ses six derniers matchs, Carmelo Anthony marque en moyenne un peu moins de 21 points tout en tirant à 55 % et 58 % du parking. Signé comme une pièce de complément d’effectif et également pour remédier à la purge de l’an dernier à longue distance (29 % sur la saison régulière), le décuple All-Star est rapidement allé au-delà de sa mission initiale. En performant de la sorte, « Hoodie Melo » s’est même invité parmi les têtes de gondole dans la course au Sixième Homme de l’Année aux côtés de Tyler HerroBuddy Hield et Jordan Clarkson. Son niveau actuel et son impact dans l’effectif sont une excellente nouvelle pour le principal concerné mais aussi pour la franchise au vu de leurs ambitions. À 37 ans, son leadership n’a fait que se développer dans le bon sens du terme et il a été l’un de ceux qui n’ont pas hésité à donner de la voix, notamment pour prendre la défense d’un Russell Westbrook plus critiqué que jamais.

En terme de stats, d’indice de performance ou tout simplement en se basant sur ce qu’on voit, Melo est le troisième meilleur joueur des Lakers derrière LeBron James et Anthony Davis, là où Russ devrait occuper la place. Ce lundi encore, le banc des Lakers a remporté le match mené par un Carmelo Anthony qui déchaîne le feu des 7 enfers sur le parquet et cela s’est aussi observé sur la majeure partie de ce début de saison. En dehors de Davis, qui a terminé avec 32 points et 12 rebonds, les quatre autres éléments du 5 majeur des Lakers ont shooté à 38 % et Russell Westbrook a sorti un terrible -17 au plus-minus avec notamment sept ballons perdus. Avoir un Carmelo Anthony version team USA peut apparaître comme une chance pour les Lakers mais ce n’est malheureusement pas la sélection du Nicaragua en face. Mathématiquement, être le 3ème meilleur joueur de l’équipe le place en deuxième ligne avec l’absence de LeBron James ainsi que les performances décevantes de Russ mais, à 37 ans, les performances à 35 points soir après soir ne sont plus une garantie. La saison commence à peine, il est donc normal que papy Carmelo soit à 100%, mais s’attendre à ce genre d’effort de sa part (surtout en défense) tous les soirs serait absurde de la part des Lakers. Ce qui serait plus raisonnable, c’est d’espérer moins de turnovers de la part de Russell Westbrook, plus de bonnes décisions et de laisser l’intégralité de l’organisation à LBJ à son retour. Cela permettrait à Carmelo Anthony de mener tranquillement le banc des Lakers et de ménager ses efforts afin d’avoir un joueur toujours en forme au printemps, là où le plus important commence. 

Ce qu’il faudra aux Lakers pour rester à flot en l’absence du patron, c’est un effort de l’ensemble du groupe avec un deuxième marqueur, autre que Carmelo Anthony, pour aider AD. À ce stade, Melo est une option beaucoup plus fiable pour ce rôle que Westbrook mais, encore une fois, si c’est une bonne nouvelle pour Mister jab-step ça ne l’est pas forcément pour les Lakers. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top