Nuggets

Michael Porter Jr., un lay-up foiré et un dos qui grince : on en connaît un pour qui le lundi n’est pas le meilleur jour de la semaine

michael porter jr bulle

Dur dur…

Source image : YouTube

La vidéo a fait le tour de la toile et Michael Porter Jr. est vite devenu la cible de moqueries incessantes. La scène est digne d’un sketch il est vrai. Seul en contre-attaque, l’ailier monte au dunk mais termine avec un lay-up raté. La phrase est incompréhensible, l’action tout autant, mais les conséquences de ce raté pourraient être lourdes.

“Le lundi au soleil c’est une chose qu’on n’aura jamais, chaque fois c’est pareil.” Claude François avait donc prédit l’avenir de Michael Porter Jr. en 1972. L’ailier des Nuggets ne passera pas son début de semaine au soleil mais bien à l’infirmerie à cause… de son dos. Ce dos qui l’a tant fait souffrir par le passé. Cette fois, c’est à la suite d’une action totalement rocambolesque que le joueur de 23 ans va rester sur la touche. Samedi soir, les Nuggets jouent les premières minutes d’un match face aux Rockets. C’est alors qu’à la suite d’un cafouillage des Fusées, Michael Porter Jr. se retrouve seul en contre-attaque accompagné de deux coéquipiers. Une multitude de possibilités s’offrent alors à lui, et MPJ va choisir la plus horrible : combo dunk – lay-up raté et bobo au dos, what else ? Cette image illustre malheureusement le début de saison difficile du Kevin Durant du Colorado. Globalement en galère en défense, anormalement absent en attaque, après neuf matchs le natif de Columbia affiche des statistiques bien loin des standards qui devraient être les siens : 9,9 points 6,6 rebonds et 1,9 assist sans oublier un terrible 20,8% de réussite derrière la ligne à 3-points. Juste pour comparer : MPJ en 2020-21 ? 19 pions, 7,3 rebonds, 1,1 assist et 44,5 % du parking. Un cruel manque de confiance donc pour le numéro uno des Nuggets qui se traduit par cette action tout sauf anodine.

Après ça, l’ailier de Denver est rentré au vestiaire et n’est pas revenu sur les parquets. La franchise a évoqué une douleur au bas du dos et forcément, ça rappelle de bien mauvais souvenirs pour le petit Michael. MPJ a un sacré passif avec les douleurs dorsales malgré son jeune âge. Du haut de ses 23 ans, il a déjà subi deux opérations dans cette zone. La première lors de ses années à l’université du Missouri, ce qui lui avait valu une sacrée chute lors de la Draft 2018, Denver récupérant le garçon au dos de cristal à la 14e place. La deuxième en juillet 2018, synonyme d’une saison blanche en 2018-19. Depuis, plusieurs alertes sont venues entraver la progression de MPJ. Pour la dernière en date, la gravité n’est pas encore connue mais il ne devrait pas être en tenue pour la réception du Heat cette nuit selon le Denver Post. Michael Porter Jr. pourrait aussi manquer les matchs suivants, car le board des Nuggets ne va sûrement pas prendre de risque avec le dos de son ailier. Rappelons que la franchise de Denver a misé gros cet été sur MPJ : un contrat de 5 ans et 172 millions de dollars pour récompenser ses grosses performances du printemps dernier. Le poids d’un contrat à assumer, un nouveau statut, un début de saison cata et une nouvelle blessure au dos, Michael Porter Jr. a mis le doigt dans un sacré cercle vicieux. Quelques jours de repos ne pourront que lui faire le plus grand bien.

Après un exercice 2020-21 plus que réussi, la pépite du Colorado continue son début de saison galère. Michael Porter Jr. va donc être absent quelques jours pour soigner son dos, son moral et son shoot. Une petite coupure avant de redevenir le soutien numéro un du Joker en l’absence de Jamal Murray ? En tout cas à Denver c’est le plan.

Source Texte : Denver Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top