L'Apéro

NBA Top 75 all-time : la liste, les oubliés, les abusés, faut qu’on en parle ! Apéro TrashTalk

C’est l’heure de l’Apéro TrashTalk ! Pas de pincettes et une langue bien pendue, tel est le mode d’emploi pour débattre autour des « 75 Greatest », un groupe de joueurs exceptionnels qui honore les exploits de légendes du jeu au fil des décennies. Entre blasphèmes, scandales et comparaisons, sortez vos plus gros sel de guérande car voici l’Apéro spécial Top 75 all-time !

Pour la liste complète de ce Top 75 all-time, c’est juste ICI !

Suite logique du Top 50 annoncé le 29 octobre 1996 – ayant pour objectif de fêter une ligue devenue quinquagénaire -, les « 75 Greatest » ont été révélé cette semaine, sur trois jours. Du mardi au jeudi, chaque soirée fut l’occasion de se pencher sur les nouveaux sélectionnés, avant de fournir le contenu des débats naturellement occasionnés. Si les révélations des deux premières tranches se sont déroulées dans le calme et la connivence, les vingt-cinq derniers noms sont venus glisser un soupçon (trois camions) d’animosité. Boucler une liste aussi prestigieuse revient à dévoiler indirectement les oubliés, mais aussi mettre en lumière les prétendus imposteurs, ceux pour lesquels la sélection fut généreuse. Pas de Pau Gasol, Tony Parker, Vince Carter, Manu Ginobili, Dikembe Mutombo ou Dwight Howard, mais des sièges portant les noms de Carmelo Anthony, Damian Lillard et Anthony Davis. Révolté ? Tant mieux, parce qu’on a 47 minutes à vous consacrer, histoire de faire relâcher – ou non – la pression.

Vous connaissez la formule. On s’installe confortablement, on prend de quoi grignoter, on écoute et on réagit si on a envie, le tout dans la bonne humeur. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top