News NBA

NBA 75 Greatest : Damian Lillard et Anthony Davis invités de dernière minute, et forcément… ça fait quelques déçus

75 Greatest 22 octobre 2

Dame et AD c’est oui, Tony Parker, Pau Gasol et Vince Carter c’est non. Envoyez les NBA 75 Greatest, et envoyez le sel par tonneaux.

Source image : NBA PR

C’était donc le dernier des trois reveal de la NBA concernant les fameux 75 Greatest dévoilés à l’occasion du 75ème anniversaire de la Grande Ligue, et on peut désormais souffler avec une liste, une incroyable liste que l’on va pouvoir décortiquer toute la journée et pour certains plus encore. Il y a des valeurs sûres, il y a des demi-surprises, et il y a évidemment beaucoup de déçus parce que c’est quand même le but du jeu et l’essence même de la vie. Allez, on débriefe ?

Première note de haut de page : la totalité des 50 Greatest de 1997 a donc été – assez logiquement – récompensée de nouveau et il fallait donc ajouter à ces légendes 25 nouveaux noms. Deuxième fact ? Dennis Rodman, Dominique Wilkins et Bob McAdoo, pour beaucoup considérés comme les trois grands perdants de la liste inaugurale, ont été rajoutés au gotha, ce qui nous laissait donc, sortez les calculettes, 22 nouveaux spots à offrir. Pour ces 22 jolis cadeaux et pour ce dernier tiers il y avait des certitudes (LeBron James, Stephen Curry, Kevin Durant, James Harden, Kawhi Leonard, Dwyane Wade…), d’autres du côté des plus anciens (Jason Kidd, Reggie Miller, Paul Pierce, Ray Allen)  et aucun des gros noms pressentis n’a vécu de honteux oubli, ce qui n’est pas forcément le cas ce matin pour quelques oubliés, dont on vous laissera tranquillement juger de la gravité. Sortez le sel, on parle ici des Pau Gasol, Tony Parker, Vince Carter, Manu Ginobili, Dikembe Mutombo ou Dwight Howard, dont la présence dans la liste n’était pas garantie mais dont l’absence fait déjà parler sur un paquet de places publiques.

Des absents qui ont du laisser leur place à d’autres coquins (Russell Westbrook, Carmelo Anthony, Damian Lillard, Anthony Davis) plus heureux à l’heure de ces lignes, avec déjà quelques questions concernant les deux derniers cités, dont le palmarès peu étoffé voire vide comme un cerveau de mec de télé-réalité fait tâche dans un classement all-time. Certains parlent ce matin de « liste américaine pour les américains », ici on nuancera en se disant que les stats et la fame l’ont parfois emporté sur les titres et le palmarès global.

Au bout du compte ? 75 noms, 76 même, avec forcément des bastons et des fanbases qui se détestent encore un peu plus ce matin. Les 75 Greatest sont dans la place, ils sont dans le marbre, alors rendez-vous en 2047 pour élargir la liste à 100 noms pour satisfaire encore plus de monde, et pour en énerver tout autant. D’ici là ? On vous file ce lien, au cas où vous voudriez découvrir un vrai Top 100, taffé, argumenté et, cerise sur le gâteau, classé de 100 jusqu’à 1. Que voulez-vous, on fait le taf ou on ne le fait pas.

La liste complète et définitive des NBA 75 Greatest :

Hal Greer, Dirk Nowitzki, Bob Pettit, Oscar Robertson, Bill Russell. Giannis Antetokounmpo, Kevin Durant, Elvin Hayes, Jerry Lucas, Willis Reed. Nate Archibald, Dave Cowens, Bob Cousy, James Harden, Hakeem Olajuwon. Kevin McHale, Kareem Abdul-Jabbar, George Mikan, John Stockton, Steve Nash. Charles Barkley, Julius Erving, George Gervin, David Robinson, Moses Malone. Paul Arizin, Rick Barry, Larry Bird, Wilt Chamberlain et Clyde Drexler. Tim Duncan, Patrick Ewing, Wilt Frazier, Kevin Garnett et John Havlicek. Allen Iverson, Magic Johnson, Sam Jones, Michael Jordan et Sam Jones. Robert Parish, Chris Paul, Scottie Pippen, Bill Sharman et Isaiah Thomas. Nate Thurmond, Wes Unseld, Bill Walton, Jerry West et James Worthy. Ray Allen, Carmelo Anthony et Elgin Baylor. Dave Bing, Kobe Bryant, Billy Cunningham, Stephen Curry et Anthony Davis. Dave DeBusschere, LeBron James, Jason Kidd, Kawhi Leonard et Damian Lillard. Pete Maravich, Bob McAdoo, Reggie Miller, Shaquille O’Neal et Earl Monroe. Gary Payton, Paul Pierce, Dennis Rodman, Dolph Schayes et Dwyane Wade. Russell Westbrook, Lenny Wilkens et Dominique Wilkins.

4 Commentaires

4 Comments

  1. Tux

    22 octobre 2021 à 10 h 15 min at 10 h 15 min

    Melo ? Vraiment ?!…

  2. MilkyWay

    22 octobre 2021 à 12 h 37 min at 12 h 37 min

    Désolé mais soyons honnêtes à un moment . On enlève les triple-double à Westbrook il lui reste rien dans sa carrière …

  3. Oliv

    22 octobre 2021 à 16 h 41 min at 16 h 41 min

    Petit apéro pour débriefer tout ça ?!!!!

  4. Gillou33

    22 octobre 2021 à 18 h 52 min at 18 h 52 min

    Denis Rodman ? ok c’était un très bon défenseur rebondeur mais c’est tout, je ne parles pas des titres mais du niveau du joueur ? Des noms que je ne connais pas donc je me tairais même james worthy que j’adore je ne le mets pas dans les 75

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top