Thunder

Jaylen Hoard coupé par le Thunder : le Frenchie jouera bien à OKC cette saison, mais ce sera avec les Oklahoma City Blue

Jaylen Hoard 14 octobre 2021

Reculer pour mieux sauter, et avec du boulot Jaylen Hoard reviendra vite en NBA régaler des hordes de fans. Jaylen Horde de fans bien sûr.

Source image : YouTube

Mauvaise nouvelle pour le clan français en NBA et mauvaise nouvelle pour la Hoard Family, puisque l’on a appris dans la soirée d’hier que l’ailier français du Thunder ne serait finalement pas conservé cette saison, son contrat signé la veille ayant surtout eu pour but de pouvoir compter sur le joueur en G League. On imagine que Jaylen était au courant de la manigance, mais ça n’en fait pas non plus une bonne nouvelle.

On reste donc à douze, douze Frenchies sur la ligne de départ cette saison, douze et peut-être treize si Lloyd Pierce comprend enfin que Timothe Luwawu-Cabarrot est le frère que Trae Young n’a jamais eu (ndlr, on n’a pas vérifié l’info, on n’est pas généalogistes non plus). Pas de Jaylen Hoard donc, lui qui avait pourtant signé hier un très obscur Exhibit Contract, contrat qui au final aura surtout servi à la franchise de l’Oklahoma à se garder sous le coude les droits du joueur pour le faire jouer avec la légendaire équipe du… Blue, franchise de G League affiliée au Thunder. Après deux saisons plutôt encourageantes, bien que la trentaine de matchs disputés par l’ancien étudiant de Wake Forrest ne l’aient souvent été dans un cadre peu compétitif, le fils d’Antwon Hoard dégringole donc d’une case et évoluera cette saison dans l’antichambre de la Grande Ligue, un peu comme quand vous perdez au tennis de table et que vous vous retrouvez en table 5 face à ceux qui ont des lunettes et qui préfèrent le jogging au short en EPS.

Il y avait peut-être bien la place dans cette très jeune formation du Thunder mais plus le Process avance et plus les joueurs affiliés à ce projet sont de vrais cracks, sans compter qu’à 22 ans Jaylen passerait presque pour un daron dans le vestiaire d’OKC. Pas dit néanmoins que le jeune Français n’aura pas de nouveau sa chance, ici ou ailleurs, Jay ayant démontré la saison passée notamment qu’il était le genre d’athlète fait pour la NBA de par son envergure, son agressivité et son talent. Un talent qu’il utilisera donc face à l’Agua Caliente, au Cruise de Motor City ou aux Capitanes de Mexico City, ça fait pas rêver mais tous les chemins mènent en NBA parait-il.

Léger contre-temps dans la carrière états-unienne de Jaylen Hoard, mais le gamin ne serait pas le dernier à profiter d’un peu de temps de jeu pour reprendre confiance et venir retoquer à la porte de la Grande Ligue dans quelques mois avant de régaler des hordes de fans. Jaylen Horde de fans, c’est tout pour moi.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top