Pistons

Killian Hayes est dans la place : premier match de pré-saison dans les cartons, manque de bol c’était face à Ja Morant

Killian Hayes 12 octobre 2021

6 points, 2 rebonds, 2 passes et 2 steals en 22 minutes pour Killian Hayes face aux Grizzlies. Faut retrouver ses marques, petit à petit.

Source image : YouTube

A défaut de voir enfin Cade Cunningham parcourir ses premiers hectomètres de first pick avec les Pistons, on avait droit cette nuit aux foulées de Killian Hayes, et notre Lottery pick gaulois a eu droit pour ses débuts à 22 minutes face aux Grizzlies. De la maladresse mais de l’agressivité en défense, la confiance du coaching staff mais des Grizzlies bien en place pour lui gâcher une partie de la soirée, bref une première mi-figue mi-Killian, mais ça reste une première.

Les stats d’un match qui n’est pas prêt d’être une Finale NBA

Après un exercice rookie en trois temps, Killian Hayes est de retour et il sera cette saison l’une des pièces majeures du projet des Pistons. Sa saison 1 chez les grands ? Plutôt compliquée, avec une entame de carrière discrète et sous le feu des critiques, une blessure qui l’a ensuite privé de matchs de janvier à avril, puis enfin beaucoup de mieux à son retour, quand la pression du résultat était devenu inexistante à Motown. On a alors vu Kiki claquer des matchs à 10 passes ou plus, faire les efforts demandés en défense, poser un 21/7/8 face aux Bulls… bref de quoi voir venir pour un gamin qui on le rappelle n’a 20 ans que depuis le mois de juillet. Aujourd’hui ? Killian Hayes fait partie d’une bande de jeunes aux dents longues, mais une bande de jeunes qui devra être patiente. Le crack Cade Cunningham est arrivé avec ses gros sabots de first pick pour lui enlever un peu de pression, les jeunes Saddiq Bey et Isaiah Thomas attirent également pas mal de shine, alors que ce glouton de Jerami Grant n’est ni jeune ni vieux mais qu’il se fera un malin plaisir à prendre ses 24 tirs par match cette saison, et ça aussi, mine de rien, ça enlève un peu de pression dans les pneus du FC Leadership.

Assez bavassé, Killian Hayes faisait donc ses premiers pas 2021-22 cette nuit à Memphis, et manque de bol ce fut face à l’un des meilleurs meneurs de la Ligue, qui avait montré sur ses deux premières sorties de pré-saison qu’il n’était pas là pour lécher des pots de miel cette saison (24 points à 10/13 et 5 o passes, +25 Grizzlies à la mi-temps). Difficile alors de tirer son épingle du jeu, mais Killian a malgré tout réussi sa préchauffe, prouvant notamment qu’il était capable d’être un vrai pion sur l’échiquier défensif de Dwane Casey. Un coach qui l’a d’ailleurs bien noté malgré quelques premiers scuds gentillets, tout comme ce petit fifou de Cory Joseph, pas des discours dignes des Césars mais on prend quand même :

On va le laisser un peu respirer, discuter un peu de sa condition physique, du fait de prendre des fautes un peu trop rapidement. C’est impossible d’être absent depuis aussi longtemps et d’espérer être totalement prêt aussi vite. – Dwane Casey, positif mais déjà au taquet

C’est son premier matchs. Il a été agressif et c’est très bien. S’il continue de l’être et qu’il garde confiance en lui, on sera tous derrière lui. Il continue de progresser, d’être meilleur chaque jour. Cory Joseph, ministre de la Paix dans le Michigan

Des mots rassurants de la part du vétéran censé être l’un de ses back-ups, et un KH qui devra donc se rassurer encore un peu plus à New York demain soir, avant de débuter son acte sophomore mercredi prochain face à Chicago et un Lonzo Ball qui se prépare déjà à le suivre comme son ombre. Il y aura en tout cas face aux Bulls des snipers à verrouiller, tant mieux si tout ça peut devenir l’une de ses spécialités, et on attend désormais les grands débuts à ses côtés d’initiales CC, afin de voir Kiki dans un rôle qui sera le sien toute la saison s’il le veut bien, à savoir orchestrer, jouer les anciens de service puisqu’il l’est déjà à Detroit, et, qui sait, se tatouer un énorme « confiance » sur le front, puisque c’est ce qui semble être la base de tout chez l’ancien Choletais et Ulmois.

6 points, 2 rebonds, 2 passes et 2 steals en 22 minutes. Une ligne de stats qui ne casse pas trois pattes à un canard mais pré-saison tu connais, l’essentiel est ailleurs et notamment dans une prise de confiance essentielle pour aborder cette nouvelle saison. Premières réponses mercredi, pas celui-là mais celui d’après, pour la première page du deuxième chapitre d’un livre dont le premier nous a… laissé sur notre faim.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top