Jazz

Rudy Gobert a démarré ses travaux : 19 points et 19 rebonds en 24 minutes face aux Pels, le DPOY va bien merci pour lui

Rudy Gobert 12 octobre 2021

On l’avait laissé meurtri en sortie de défaite face à Team USA, on l’a retrouvé affamé dès son premier match de pré-saison. Messieurs dames : Rudy Gobert !

Rudy Gobert faisait partie de ces mecs qui n’avaient pas encore retrouvé le chemin des parquets, comme Bojan Bogdanovic d’ailleurs, et si le sniper croate a retrouvé doucement le chemin des filoches cette nuit face aux Pelicans (15 points à 5/11), Rudy a pour sa part fait du Rudy dès ses premières foulées, du Rudy sale même. Une première très encourageante, si tant est que nous ayons eu besoin d’une confirmation de son talent, mais qui prouve que la poutre de Saint-Quentin n’a pas prévu de faire dans la demi-mesure cette saison.

Les stats de ce match qui n’est pas prêt d’être une finale de conférence

On l’avait quitté touché, poignardé en plein coeur même à l’issue d’une finale olympique qu’il aurait tant aimé gagner, qu’il pensait avoir les moyens de gagner d’ailleurs. Quelques larmes et beaucoup de louanges plus tard, revoici donc notre Rudy national de retour sur les planches, avec la ferme intention d’aller chercher cette saison un quatrième meilleur trophée de défenseur de l’année, mon dieu quelle phrase, mais avec et surtout l’envie de participer à faire de ce Jazz, de son Jazz, un VRAI contender pour le titre et pas seulement une franchise dont on attend de savoir chaque année qui là choquera en Playoffs. Il a pris son magot le Rudy, il n’a plus grand chose à prouver individuellement à part peut-être la maitrise du Dream Shake, alors objectif continuité collective des deux côtés du terrain avec cette fois-ci une dizaine de wins de plus, minimum, au printemps prochain.

Pour l’heure ? Disons que le pivot français n’a pas loupé le réveil pour son premier match de pré-saison. Son carnage en 24 petites minutes ? 19 points à 7/8 au tir et 5/7 aux lancers, 19 rebonds, 2 passes, 1 steal et 2 contres. Une punition pour les Pels, une belle entente avec Donovan Mitchell, un duo Jonas Valanciunas / Willie Hernangomez relégué en Ligue 2, de la pré-saison oui, avec tout ce qu’il faut de « oui mais » et de « minute, papillon », mais une fiche aussi immaculée que pressé nous sommes de découvrir le Rudy de la vraie reprise. Le score de ce match ? Boarf, 123-96 Jazz, une deuxième raclée consécutive reçue par des Pels qui travaillent après celle reçue des mains des Bulls il y a trois jours, des Pels toujours privés de Zion Williamson, de Brandon Ingram et de flow, mais un match qui nous pose en tout le constat rassurant d’un Rudy Gobert prêt à en découdre, prêt pour la castagne, prêt à devenir encore plus grand qu’il ne l’est déjà.

Un dernier match de pré-saison prévu dans deux jours face aux Bucks, et le grand top départ de l’exercice 2021-22 dans tout pile une semaine face au Thunder, voilà le menu du Jazz dans les prochains jours. Un conseil pour le staff ? Prévoyez large, car Rudy Gobert a prévu de se servir allégrement, à chaque repas.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top