Hawks

Jahlil Okafor coupé par les Hawks : chez les Faucons il faut savoir voler, c’était mission impossible pour le Jah

Jahlil Okafor

Peut-être la dernière fois que vous voyez cette bouille sur TrashTalk…
Rendez-vous dans deux semaines pour sa signature en Turquie ?

Source : YouTube

Deux petits matchs de pré-saison à Atlanta et puis s’en va pour Jahlil Okafor. L’ancien crack annoncé vient de connaitre une nouvelle désillusion en NBA et semble clairement ne plus y avoir sa place. La dernière étape avant un nouveau départ loin de ces terres ricaines, trop hostiles à son goût ? 

Est-ce ici la fin de l’aventure en NBA pour Jahlil Okafor ? C’est bien triste à dire mais il se pourrait franchement que ce soit le cas. À peine un mois après avoir signé un contrat non-garanti au pays de Trae Young, le troisième choix de la Draft 2015 vient d’être coupé par les Hawks et voit là sa probable dernière chance chez Tonton Sam s’envoler. Même avec une infirmerie géorgienne blindée d’intérieurs (Gorgui Dieng vient de se blesser à la main, Onyeka Okongwu est indisponible jusqu’en janvier et Clint Capela n’est pas encore à 100%), ses deux pauvres petits matchs de pré-saison en 3 points, 2 rebonds et 1,5 assist n’auront logiquement pas suffi à convaincre Travis Schlenk et compagnie de le conserver dans le nid de Faucons. Après avoir posé ses bagages à Philadelphie, New Orleans, Detroit et effectué deux passages aussi courts qu’inutiles à Brooklyn, le pivot tout droit sorti des années 80 connaît ici un stop brutal – mais prévisible – dans son road-trip sur les terres amerloques. Le pire dans cette affaire est qu’il se pourrait bien que Shanghaï ou Melbourne l’accueillent à bras ouverts. Et finalement grand bien lui en prendrait tant le garçon sait jouer au panier-ballon mais n’est malheureusement pas taillé pour la NBA actuelle.

L’héritage laissé par Big J. chez les ricains sera alors des plus magnifiques (non)  avec ces moyennes de 10,4 points et 4,9 rebonds réparties en quatre franchises, si l’on omet cette cinquième institution où il n’a même pas su s’imposer en pré-saison. On ne va pas se mentir, c’est loin d’être folichon Jahlil, encore plus pour un podium de Draft. Loin de nous l’idée de se réjouir du malheur du grand touffu, mais on pourra simplement retenir de notre côté de l’Atlantique que ce départ est aussi un pas de plus vers la probable future garantie du contrat de Timothée Luwawu-Cabarrot, toujours dans la bataille pour obtenir le quinzième et dernier spot chez les Faucons. Eh oui, TLC pourrait donc bien définitivement poser ses bagages à Atlanta, mais où se posera la carcasse d’Okafor ? Comme dit précédemment, la prochaine étape semble clairement être celle de l’exil en terres inconnues et bien plus promptes à faire briller le spécialiste du poste bas. On lui proposerait bien un petit tour sur les parquets monégasques ou villeurbannais de notre beau championnat de France, mais on se doute qu’il préférera probablement les liasses et les grosses stats de la Ligue chinoise. Rien ne nous dit qu’une franchise NBA ne tentera pas une énième fois de le relancer, mais cela reste difficile à croire, et il est encore plus inimaginable qu’il y fasse (enfin) son trou.

Alors Shangaï Sharks ou Xinjiang Flying Tigers ? On vous laisse les pronos mais il y a du choix. Les options « dernière chance en NBA » ou « passage vers la G League » ne sont pas non plus à négliger mais leurs cotes sont bien plus élevées. Allez, on se mouille et on met une petite pièce sur un retour aux Sixers, au point où on en est à Philly de toute façon.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top