Mavericks

Kristaps Porzingis doit mettre les doigts dans la prise : l’année ou jamais pour savoir ce que vaut vraiment la Licorne ?

kristaps porzingis

Objectif niveau All-Star sinon ça risque de grincer des dents et pas qu’en Slovène.

Source image : NBA League Pass

Il sort de Playoffs catastrophiques et sa cote est au plus bas. Non, on ne parle pas de Ben Simmons mais bien de Kristaps Porzingis, la licorne préférée (non) du Texas. Alors qu’il attaque l’an III du côté de Dallas, KP6 sait qu’il arrive à une année charnière pour son avenir. 

13,1 points, 5,4 rebonds et 1,3 passe à 47% au tir et 29% du parking. Voilà la ligne de stats de Kristaps Porzingis sur ses derniers Playoffs avec les Mavs. Pendant que Luka Doncic faisait vivre un enfer à la défense des Clippers, le Letton a lui traversé cette série comme une ombre ou plutôt, comme un fantôme. Incapable d’être un vrai bras droit pour la star slovène, l’intérieur a réussi à faire l’unanimité mais… contre lui. Comment un joueur avec de telles capacités peut-il décevoir à ce point ? Avec sa taille, sa mobilité, son envergure et ses qualités au tir, KP devrait pourtant s’éclater dans cette Ligue qui fait la part belle aux intérieurs shooteurs. Malheureusement, le joueur continue de souffler le chaud, le tiède, voire le très froid. Insuffisant. Insuffisant pour un joueur qui coûtera cette année 31,6M à sa franchise, insuffisant pour un joueur qui doit permettre aux Mavs de passer un nouveau cap à l’Ouest. À 26 ans, il est encore temps d’inverser la tendance et « The Unicorn » a toutes les armes pour y arriver.

Le premier point qui peut nous donner espoir est l’arrivée de Jason Kidd aux commandes de l’équipe. C’est un secret de polichinelle mais le courant ne passait plus trop entre Rick Carlisle et son joueur. Limité à un rôle de shooteur destiné à offrir des espaces à Luka, Porzingis traînait son spleen sur le terrain, trop peu utilisé et pas assez mis dans les bonnes conditions pour briller. On est même arrivé à un tel point de non-retour que, selon Tim MacMahon d’ESPN, l’ailier-fort a souhaité être tradé pendant l’été avant de se raviser. Qui dit nouveau coach dit nouveau départ et si l’on en croit les dires de J-Kidd pendant le Media Day, Porzingis aura un rôle majeur à jouer cette saison aux côtés de Luka Doncic. Il se plaignait de n’être vu que comme un second couteau, voilà donc l’occasion de prouver qu’il est la co-star de Dallas et un cadre primordial de la franchise. Cela veut dire un comportement de leader, réussir à faire ses chiffres en attaque tout en ne marchant pas sur les pieds de Luka Magic mais aussi… faire le taf en défense. Car s’il a prouvé dans le passé qu’il était tout à fait capable de le faire il doit vraiment donner plus de ce côté du terrain. Enfin, si les fans texans ont un peu de temps pour aller déposer un cierge à l’église, cela évitera peut-être au joueur de squatter l’infirmerie pendant 25 matchs chaque saison. Vous savez ce qu’on dit, les absents ont toujours tort.

Un nouveau coach, plus de responsabilités, un leadership à montrer des deux côtés du terrain, voilà en quelques mots la recette qui doit permettre à Kristaps Porzingis de retrouver la lumière à Dallas. Attention quand même, le crédit commence à être limité et il ne faudrait pas trop traîner à devenir ce fameux bras droit qui manque tant à Luka Doncic. Dans le cas contraire, Mark Cuban n’hésitera pas une seconde à appuyer sur le bouton. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top