News NBA

La NBA veut arrêter de récompenser les attaquants qui « manipulent » les règles, James Harden et Trae Young en PLS

James Harden pari

Comment ils vont faire ?

Source image : YouTube

Dans une NBA presque totalement portée sur l’attaque aujourd’hui, les défenses possèdent de moins en moins de marge de manœuvre mais la Ligue a tout de même tenu à apporter quelques modifications à ses règles en vue de la saison à venir, histoire de corriger quelques tendances qui commençaient à dénaturer assez sérieusement le basket. Désolé James Harden, désolé Trae Young.

Il n’y a rien de plus frustrant pour un défenseur d’être sanctionné d’une faute alors que c’est l’attaquant qui provoque le contact, parfois de façon flagrante et – il faut bien le dire – pas du tout naturelle pour un basketteur. Avec des attaquants aussi intelligents et malins que James Harden et Trae Young, pour ne citer qu’eux, ça peut vite prendre des proportions exagérées et la NBA a décidé de réagir pour éviter que la Ligue se transforme en un spectacle WTF avec des matchs qui ressemblent à des concours de lancers-francs. Tout récemment, l’un des vice-présidents de la NBA et ancien arbitre Monty McCutchen, qui supervise les officiels et tout ce qui est lié à l’arbitrage, a confirmé à ESPN les modifications de règlement qui seront mises en place pour la saison à venir. Finies les fautes sifflées aux défenseurs sur des non-basketball moves. Et par non-basketball moves, on entend notamment : un attaquant qui se lance volontairement vers un défenseur, un shooteur qui sort volontairement sa jambe pour créer un contact et obtenir une faute, un attaquant qui se place exprès (ou qui s’arrête volontairement) sur la trajectoire d’un défenseur qui n’avait rien demandé, un attaquant qui utilise son bras pour accrocher un défenseur, ou encore un shooteur qui se balance littéralement dans le corps du défenseur après une feinte de tir. Dans ce dernier cas, une faute offensive pourra même être sifflée si c’est trop flagrant (bien sûr, les fautes défensives seront toujours sifflées si le défenseur bouscule l’attaquant sur un pump-fake). L’objectif pour les arbitres ? Il est clair.

« Nous voulons que le jeu soit joué, et non pas manipulé. […] Nous voulons que le basket reste du basket, pas une sorte de un-contre-un pour augmenter au maximum l’efficacité. Nous ne voulons pas dissuader les joueurs d’obtenir des lancers-francs. Nous voulons dissuader les joueurs de faire des mouvements anormaux juste pour récupérer des lancers-francs. »

– Monty McCutchen

C’est bien beau sur le papier, et on est content de voir ce genre de modifications qui devraient théoriquement rééquilibrer un peu le rapport de force entre les attaquants et les défenseurs, qui balance clairement en faveur des premiers. Reste à voir désormais comment ça sera appliqué sur les parquets. On l’a déjà vu par le passé, à chaque changement ou modification de règles, il peut y avoir une période de flottement, avec des arbitres qui peinent à casser les anciennes habitudes ou alors tout l’inverse, des arbitres qui appliquent à fond les nouvelles règles jusqu’à aller parfois un peu trop loin. En plus, dans notre cas précis, il y a quand même une grande dose d’interprétation, ce qui ne facilitera pas toujours la compréhension des décisions arbitrales.

Espérons que ces changements seront intégrés de façon fluide, et que le jeu en ressortira gagnant. Parce que c’est bien ça l’objectif au final. Les cartons offensifs, c’est bien pour la TTFL, mais c’est souvent assez agaçant de voir des attaquants être récompensés par des coups de sifflet « cadeau » alors que le défenseur possède de moins en moins de moyens pour défendre correctement…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top