News NBA

La NBA envisage de faire jouer un match en extérieur : le projet est aussi audacieux que séduisant, Rucker Park et Venice Beach nous voilà

Uncle Drew et Rucker KD de retour ?

Source image : YouTube

Alors ça, c’est le genre de news à laquelle on ne s’attend pas mais qui fait tout de suite kiffer. La NBA songe à imiter sa cousine MLB en s’inspirant du match que la ligue de base-ball a fait jouer en plein extérieur et qui a connu un succès total. L’idée de jouer des matchs officiels en dehors d’une salle classique a donc émergé dans les gros cerveaux de la Grande Ligue, mais il faut savoir que ce n’est pas la première fois qu’un tel projet est imaginé.

Pour les fans lambda de NBA, le 12 août 2021 représente un simple jour de Summer League comme les autres, où on observe de près les jeunots histoire d’avoir notre dose de panier-ballon avant la rentrée. Mais pour les fans de MLB, ce jeudi d’été marquait la rencontre entre les New York Yankees et les Chicago White Sox dans un… champ de maïs. Alors certes, jouer un match en extérieur est normal pour du base-ball, mais le faire à l’extérieur d’un stade – surtout dans un champ de maïs – l’est beaucoup moins. L’évènement a été baptisé le Field of Dreams Game, en hommage au film du même nom avec Kevin Costner, présent pour l’occasion. Les potes d’Adam Silver ont donc eu la douce idée de passer du Field of Dreams Game au Court of Dreams Game en imaginant faire jouer des matchs en extérieur à l’avenir. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Evan Wasch, le vice-président au département Stratégies et Analytiques de la NBA, dans le podcast de Crossover :

Vous vous souvenez de KD pendant l’été 2011 et Kyrie en mode Uncle Drew totalement inarrêtable ? Eh bien imaginez cinq secondes ces deux monstres nous remettre ça dans un match de saison régulière en extérieur. Pensez juste un instant à un match Knicks – Nets sur le bitume de Rucker Park ou un Clippers – Lakers à Venice Beach. Visualisez donc la scène de LeBron et Kawhi en un-contre-un avec le soleil couchant de L.A. en toile de fond, ou Vavane en train de planter un buzzer-beater sur la tête de James Harden au milieu d’un Harlem en plein délire… Bref, le kiff ultime. Alors bien sûr, le projet a l’air exceptionnel et on a juste envie qu’il se fasse dès demain, mais encore faut-il pouvoir le réaliser. De nombreux obstacles viennent compliquer celui-ci, avec évidemment la météo en tête d’affiche. En effet, s’il y a bien une chose qu’Adam Silver ne peut pas contrôler dans son pays, c’est bien le vent, le froid et la pluie, capables de ruiner la qualité d’un match. Demandez donc aux joueurs de rue et vous verrez ce qu’ils pensent d’un match en extérieur à Toronto en plein décembre. Viennent ensuite les problèmes de logistique, avec notamment le public. Il paraît quasi impossible de disposer de tribunes aussi bien fournies que lors d’un match habituel. Néanmoins, la qualité et le caractère exceptionnel de l’évènement devraient logiquement faire gonfler le prix des tickets d’entrée, ce qui compenserait donc le peu de places vendues en matière de budget. De plus, le problème des droits TV et de la retransmission audiovisuelle du spectacle se poserait également assez vite. Et on n’a même pas parlé de l’administratif, des risques de blessures plus importants sur goudron (à moins que du parquet soit placé dessus, spoiler c’est galère), de l’accord avec les joueurs et bien d’autres problèmes. Enfin bref, il se pourrait bien que, malheureusement, le projet soit au final trop beau pour être vrai et qu’il ne voit peut-être jamais le jour…

“Qu’il s’agisse d’un terrain en bitume avec des risques de blessures ou d’un terrain en bois à l’extérieur avec des risques d’humidité, de pluie, plein d’éléments entrent en ligne de compte. […] Les défis logistiques d’un match de basket-ball à l’extérieur sont beaucoup plus importants que ceux d’un match de base-ball, qui, bien sûr, se déroule déjà en extérieur.”

– Evan Wasch

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’idée s’est déjà concrétisée en NBA, mais seulement à moitié en quelque sorte. En effet, un tel évènement ne s’est réalisé qu’en pré-saison jusqu’ici. Le premier match outside de l’histoire de la Grande Ligue s’est déroulé le 24 septembre 1972 et opposait Phoenix à Milwaukee dans un stade de base-ball à Porto Rico. Presque 40 ans plus tard et sous l’initiative du proprio partiel Dick Heckmann, les Suns ont retenté l’expérience, cette fois-ci dans le complexe de tennis d’Indian Wells et ce, à trois reprises. Steve Nash et ses potes ont d’abord affronté les Nuggets de Carmelo Anthony et Allen Iverson (et Gérard !), tous les deux blessés, le 11 octobre 2008 devant près de 16 000 spectateurs. L’expérience fut néanmoins détériorée à cause du vent – 3 sur 27 pour les deux équipes à 3-points – mais surtout par le froid. Le gros Shaquille O’Neal, qui jouait à Phoenix, s’était d’ailleurs sobrement exprimé : « It was colder than a mother****er out there ». Shaq dans toute sa splendeur hein. Bref, un an plus tard, le 10 octobre 2009 précisément, les Suns défiaient les Warriors de Stephen Curry avant de se farcir les Mavs de Dirk Nowitzki, absent pour l’occasion, le 9 octobre 2010. Ce dernier match s’est déroulé sans accroc météorologique et pouvait laisser présager de nouvelles expériences, mais que nenni. Depuis, rien chez les grands. Chez les universitaires en revanche, l’idée persiste. La NCAA reproduit en effet l’expérience tous les ans, souvent en dehors des US et à bord d’un porte-avions militaire (ahhh la folie des grandeurs ricaine). La première expérience de 2011 fut appelée le Carrier Classic et a depuis été remplacé par le Armed Forces Classic

Le kiff, tout simplement. Si ce projet vient à se réaliser à l’avenir, attendez-vous à ce que la planète basket s’enflamme. En tout cas, la MLB a déjà prévu de retenter l’expérience l’année prochaine et nous on prie fort pour qu’Adam Silver et Evan Wasch trouvent le moyen de mettre tout ça en place.

Source texte : The Crossover

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top