Rockets

John Wall ne devrait plus jouer avec les Rockets : Jean Mur et les Fusées préparent leur séparation, qui veut un vétéran à 44 millions la saison ?

John Wall Rockets

Voilà le genre d’image qu’on ne reverra plus.

Source image : YouTube

Avec l’arrivée de Jalen Green et des autres rookies qui vont participer à la reconstruction des Rockets post-James Harden, on pouvait se poser la question de l’avenir du meneur vétéran John Wall à Houston. On est désormais fixés : Jean Mur et les Fusées, logiquement c’est (déjà) terminé. 

Arrivé à l’intersaison 2020 dans le cadre du transfert de Russell Westbrook, John Wall ne devrait plus porter le maillot des Rockets. Selon Shams Charania de The Athletic, l’ancien All-Star des Wizards et la franchise de Houston sont tombés d’accord sur un constat qui paraît aujourd’hui assez évident : Jean Mur ne rentre pas dans le processus de reconstruction des Rockets. Le joueur de 31 ans et la franchise texane ont effectivement échangé autour d’un verre et ont décidé ensemble de la marche à suivre, avec un Wall qui participera initialement à la préparation mais sans jouer ensuite lors de la saison régulière. L’objectif pour les deux camps ? Trouver une porte de sortie et une nouvelle destination pour John, qui veut du temps de jeu et probablement évoluer dans une équipe ambitieuse à ce stade de sa carrière. En le laissant sur la touche, les Rockets veulent minimiser les risques de blessures du meneur, et ainsi maximiser leurs chances de trouver un partenaire de trade, ce qui ne sera pas chose facile quand on sait qu’il reste aujourd’hui deux années de contrat à Wall pour un montant total de 91,7 millions de dollars, avec une player option à 47,4 millions (!) sur la campagne 2022-23. De plus, selon Tim MacMahon d’ESPN, les Rockets ne comptent pas lâcher un premier tour de Draft dans un potentiel transfert. Est-ce que la voie du buyout pourrait représenter une solution si jamais un trade ne se manifeste pas ? Visiblement, ce n’est pas d’actualité à Houston, et on imagine mal de toute façon Jean Mur sacrifier une partie de son contrat aujourd’hui.

À travers cette décision, les Rockets et John Wall veulent surtout conserver la valeur récupérée par le joueur la saison dernière après deux années d’absence. S’il a encore raté 32 rencontres en 2020-21, l’ancien Sorcier a tout de même prouvé qu’il lui restait du jus avec quasiment 21 points et 7 passes décisives de moyenne en 32 minutes de jeu. Pas mal quand on sait d’où il vient et son historique de blessures. En laissant Wall sur le côté, les Rockets ouvrent également la voie à leurs pépites sur le backcourt. On pense évidemment à Jalen Green, numéro deux de la Draft NBA 2021, mais aussi à Kevin Porter Jr. et Josh Christopher. En tant que vétéran, John Wall peut certes apporter à travers son expérience et sa connaissance du jeu NBA (et il devrait rester en contact avec l’équipe tant qu’il n’est pas transféré), mais à 44 millions la saison, ça fait quand même un peu cher pour jouer le rôle de mentor. Et puis il y a le meneur D.J. Augustin pour ça, qui pèse lui seulement 7 millions. S’il ne représente évidemment pas le même calibre de joueur, D.J. peut très bien apprendre les ficelles du métier aux jeunots. Au final, on se dit que le dossier John Wall risque de durer un peu. On imagine que les Rockets vont viser dans un potentiel deal des joueurs pouvant participer à leur reconstruction, mais le contrat de Jean Mur complique quand même bien les choses et obligera probablement les Fusées à prendre du lourd en échange niveau salaires. Comme le mentionne Kelly Iko de The Athletic, les Rockets pourraient ainsi ajouter certains vétérans réputés pour booster un vestiaire et aider les jeunots dans leur développement. À suivre.

Les Rockets reconstruisent, John Wall est un ancien All-Star qui a dépassé la trentaine, clairement on est sur deux trajectoires complètement différentes. Reste à voir de quelle manière la franchise et le vétéran vont pouvoir se séparer. Un trade ? Un futur buyout si ça ne mord pas à l’hameçon ? Sortez votre boule de cristal.

Source texte : The Athletic / ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top