Hawks

Timothé Luwawu-Cabarrot décroche une année non-garantie à Atlanta : un coq parmi les Faucons, en espérant que ça ne batte pas de l’aile

Timothé Luwawu-Cabarrot

Petit cocorico mais cocorico quand même.

Source image : Youtube/FFBB

Enfin ! Voilà un mois qu’on se demandait où notre Luwawu-Cabarrot national allait signer, et on a enfin notre réponse. C’est du côté d’Atlanta que le frenchie s’en va disputer sa sixième saison NBA. Après une année compliquée mais surtout de grosses perfs aux JO, Timothé prend un nouvel envol chez les Hawks, le plus gros restant cependant à faire. On débrief.

On attendait cette breaking depuis des semaines et voilà qu’elle tombe en ce jour de pluie bien moche, pour ensoleiller notre journée : Timothé Luwawu-Cabarrot vient de signer chez les Hawks, et cette phrase est carrément kiffante à dire. Si le deal n’est pas garanti et que Timothé doit encore se faire sa place durant le training camp ainsi qu’en présaison, on ne doute pas une seule seconde de la capacité d’adaptation de l’ancien antibois, à un roster pour lequel le jeu rapide est figure de proue. Quand on voit les olympiades que TLC vient de nous sortir à seulement 26 ans, on se dit qu’il ne devrait pas être trop compliqué de se foutre en concurrence avec des types dont le haut-fait principal doit être un match à 16 pions en G League. L’« Antibes touch » rejoint donc la bande de Trae Young pour une saison, après avoir passé les deux dernières années du côté de Brooklyn entre les casiers de Kevin Durant et Kyrie Irving. Bref, petit oiseau quitte le nid de la Grosse Pomme pour celui des Aiglons, et devra trouver sa place au milieu d’un effectif jeune dans lequel son jeu de 3&D peut parfaitement se fondre. L’info nous vient de The Athletic et de Chris Kirschner, le spécialiste des Atlanta Hawks.

Trae Young a donc de quoi arborer un grand smile car son équipe – déjà finaliste de Conférence Est – accueille un nouveau crack. On dit ça en totale objectivité, bien entendu. Certes, Timothé vient de vivre une saison compliquée à New York, mais quand on regarde d’un côté, l’irrégularité du temps de jeu qui lui a été donné et de l’autre, la profondeur et la qualité de l’effectif de Steve Nash, on comprend facilement qu’il était difficile pour lui de faire son trou. À Atlanta, Tim pourra pleinement exprimer ses qualités de défenseur polyvalent et de shooteur-slasheur. On ne serait pas du tout surpris si le garçon retrouvait un niveau similaire à celui de sa saison 2019-2020, lorsqu’il tournait à 7,8 points dont 39% du parking, notamment. En tout cas, le tricolore en est toujours capable et il l’a brillamment démontré lors de son été olympique, mais il va devoir batailler pour s’assurer un spot dans l’effectif des Hawks qui compte déjà 16 joueurs sous contrat garanti et deux two-way. Attention également car les ailes des Faucons – bonus champ lexical de l’oiseau – sont déjà bien remplies avec Bogdan Bogdanovic, Kevin Huerter, Cam Reddish et De’Andre Hunter, ce qui pourrait bien empêcher Luwawu-Cabarrot de rentrer complètement dans la rotation. On le sait néanmoins, les deux derniers garçons sont sujets à blessures et Timo devra donc profiter de chacune de leurs absences pour faire ses preuves. En est-il capable ? Largement.

TLC à ATL : trois mots, sept lettres, mais surtout un énorme kiff et de gros espoirs. Le coq français se paie une parenthèse chez les Faucons, en espérant qu’il parvienne à la transformer en phrase bien montée. Oui, Timothé devra se battre pour rester avec Trae Young et ses cheveux tous crépus, mais impossible n’est pas français.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top