Professional Collegiate League
Dossiers NBA

Les différentes formations avant de faire le grand saut en NBA : The Professional Collegiate League, l’anti-NCAA

Source image : The Professional Collegiate League

Il y a encore une dizaine d’années, la NCAA représentait la principale étape avant de faire le grand saut vers la NBA. Mis à part quelques rares prospects US qui s’exilaient pour réaliser une saison en tant que professionnel à l’étranger, l’université était le passage incontournable pour les jeunes pépites évoluant aux States. Mais les temps changent et aujourd’hui, les possibilités sont multiples en matière de formation. Après la NCAA, la G League et le programme Overtime Elite, zoom sur The Professional Collegiate League.

La ligue OTE n’est pas la seule à bientôt voir le jour : il y a aussi la Professional Collegiate League. Comme son nom l’indique, on est sur une ligue professionnelle pour universitaires. Les fervents défenseurs du système NCAA et de l’amateurisme ont probablement des vertiges rien qu’en voyant le nom de cette ligue, mais c’est aujourd’hui un vrai projet qui a déjà signé un contrat TV (avec Next Level) et qui est notamment soutenu par Monsieur David West, ancien joueur des Indiana Pacers (double All-Star, double champion NBA). Si l’on en croit les infos du Washington Post, les étudiants pourraient être payés entre 50 000 et 150 000 dollars par an tout en recevant des aides pour payer les frais universitaires. Car pour participer à cette ligue, il faut logiquement être inscrit dans une université. Dans sa campagne de communication, la PCL insiste sans surprise sur « l’injustice pharamineuse » des sports universitaires, qui interdisent aux étudiants-athlètes de toucher des revenus alors « qu’ils sont au cœur du jeu ». Une « injustice » que souhaite donc réparer cette nouvelle ligue, axée sur la compensation financière directe des athlètes (notamment pour ceux provenant de milieux défavorisés), la « maximisation des opportunités sur comme en dehors des terrains », et la création de vraies plateformes individuelles pour « créer de futurs business ». Bref, on est complètement à contre-courant de la vision traditionnaliste de la NCAA. Pour info, la Professional Collegiate League contiendra normalement huit équipes et la première saison doit se dérouler du côté de Washington D.C. et alentours. 100 à 150 prospects évoluant au lycée ou à l’université seraient intéressés par le projet.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top