Raptors

Plus question de jouer ailleurs qu’à Toronto pour Masai Ujiri : cette fois c’est sûr, les Dinos n’aiment pas la chaleur

Dinosaures 11 février 2020

We the North ! We not the South.

Source image : YouTube

Après une saison délocalisée du côté de Tampa en Floride, hors de question de jouer une année supplémentaire loin du Canada pour Masai Ujiri. Les Raptors, c’est à Toronto, point barre ! We the North, we not the South. 

Le président des Toronto Raptors, Masai Ujiri, n’a vraisemblablement pas envie de revivre une saison galère comme l’an passé. Et on le comprend. Avec la crise sanitaire, pas possible de faire des allers-retours entre les States et le Canada, c’est donc à Tampa en Floride que les Raptors ont été hébergés. Création d’un centre d’entraînement, recherche de logement, découverte d’un nouveau climat, sacré casse-tête pour participer à une saison NBA bien dense. Conséquence, sur le parquet, les Dinos se sont pris pas mal de météorites dans la face. Une saison régulière conclue à la douzième place de la Conférence Est avec un bilan de 27 victoires pour 45 défaites. Même à « domicile », le bilan n’est guère meilleur avec 16 succès et 20 revers. Résultat, pour la première fois depuis huit ans, les Raptors ne goûtaient pas aux Playoffs. Si l’année à Tampa n’est pas la seule raison de cette déception, elle a joué un rôle certain dans la saison compliquée vécue par Toronto. Alarmiste, Masai Ujiri veut donc absolument revenir dans le Grand Nord en 2021-22.

« Jouer à l’extérieur (à Tampa) nous a ramenés deux ans en arrière, jouer une année de plus ailleurs nous ramènerait cinq ans en arrière. Notre espoir est de jouer à la maison. Nous n’avons aucune envie de jouer ailleurs. Nous n’avons pas cherché d’options pour jouer ailleurs et nous n’allons pas le faire. Nous allons essayer de jouer à la maison, c’est notre objectif. »

– Masai Ujiri, il y a quelques jours via la chaîne YouTube des Toronto Raptors

Pas question d’aller voir ailleurs une année de plus. Pour rappel, les Raptors n’ont plus joué à la Scotiabank Arena depuis le 28 février 2020, soit plus d’un an et demi. Un an et demi, sans les fans surexcités, sans ce bon vieux Drake au bord du terrain, sans Kyle Lowry qui harangue la foule. Oups désolé, Calorie a lui préféré rester en Floride. Après les Toronto Blue Jays en MLB et le Toronto FC en MLS, les Toronto Raptors devraient eux aussi retrouver la compétition à domicile. Il ne reste plus que le feu vert du gouvernement provincial et des autorités de santé pour officialiser le retour. Les Dinos devraient ainsi retrouver leur salle le 20 octobre prochain pour débuter la saison face aux Wizards. Mais surtout, le match le plus attendu sera le retour de Kyle Lowry au bercail, le 3 février. Immanquable et attendu par tout un peuple.

Si on attend encore l’officialisation du retour des Raptors à Toronto la saison prochaine, il n’y a qu’un seul scénario possible pour le président Masai Ujiri : retrouver la Scotiabank Arena. Les Dinos en dehors du Canada pendant une saison ce n’était pas jojo, pas question d’une deuxième sinon on va se rapprocher de l’extinction. 

Source texte : Toronto Raptors

1 Comment

1 Comment

  1. calorieMan

    30 août 2021 à 16 h 52 min at 16 h 52 min

    Calorie… pas mal !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top