Rockets

Jalen Green se voit comme le first pick et égratigne Detroit : pour une rivalité savoureuse, rien de tel qu’un peu d’huile sur le feu

Jalen Green 22 juillet 2021

Pas de problème Jalen, rajoute un peu d’huile sur le feu, la rivalité avec Cade Cunningham n’en sera que plus savoureuse pour nous.

Source image : Youtube

Interrogé sur ses débuts en NBA, Jalen Green en a aussi profité pour faire passer quelques messages. Spoiler, les fans de Detroit ne vont pas apprécier les prochaines lignes. 

Excellent en Summer League et attendu comme une future star de la NBA, Jalen Green ne laisse personne indifférent. Le nouveau joueur des Rockets est un diamant brut, un joueur qui devrait salir les défenses d’ici quelques mois. En attendant la reprise, l’ancien de la team Ignite annonce déjà la couleur : il ne baissera les yeux devant aucun joueur de sa promo. Alors qu’il espérait récupérer la première place à la Draft, l’arrière a finalement vu Cade Cunningham lui barrer la route. Une défaite pour son égo mais finalement une bonne nouvelle puisque le joueur n’avait aucune envie de jouer pour Detroit ! Des propos recueillis par Chris Haynes de Yahoo Sports.

« Je voulais être le premier choix mais, par rapport au lieu, je ne voulais pas être à Detroit. Je me sens bien plus à l’aise à Houston. J’ai l’impression d’être dans un environnement familial. Avec Detroit, c’était un peu comme retourner dans la bulle G League et je venais d’en sortir. Dans la bulle, je n’avais rien à faire à part aller au gymnase. Je n’avais pas de temps pour m’évader, hormis dans mon appartement. C’est ce que je ressentais à Detroit. Je ne serais pas sorti dehors car il n’y a pas grand-chose à faire. Tu vas au gymnase et puis tu rentres chez toi. » […]

Bon… en voilà un qui risque de ne pas se faire beaucoup de copains du côté du Michigan. Comparer Motor City à un endroit pourri où il n’y a rien à faire, on a vu plus diplomate ! On connaît quelqu’un qui va recevoir un traitement spécial lorsqu’il passera à la Little Caesars Arena. Heureusement pour lui, c’est juste une fois par an. Évidemment, derrière ces propos, il y a aussi une part de seum car le joueur se voyait être first pick. La preuve, il n’avait accepté une session privée qu’avec deux équipes : Houston et… Detroit. On doute qu’il aurait claqué ce genre de décla’ si Adam Silver avait appelé son nom en premier sur l’estrade. En tout cas, cette sortie va encore mettre un peu de lumière sur la rivalité à venir avec Cunningham, d’autant plus que Green a ajouté qu’il comptait venger l’affront du first pick en décrochant le Rookie of the Year. Pour rappel, on a déjà eu droit à un match entre les deux pépites et c’était… Green qui l’avait finalement emporté. On attend désormais la réponse du crack des Pistons.

Jalen Green a confiance en son talent et il n’a pas sa langue dans sa poche. En quelques phrases, le scoreur texan a mis un peu d’huile sur le feu et les confrontations entre Detroit et Houston n’en seront que plus savoureuses pour nous autres fans. Encore trois mois à attendre avant le début des hostilités. 

Source texte : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top