Suns

La prolongation de Chris Paul aux Suns : deal malin ou risqué, c’est l’heure de trancher

Chris Paul 14 juin 2021 Suns

Chris Paul et les Suns, un deal gagnant-gagnant ?

Source image : Youtube

Alors que la tempête commence (un peu) à se calmer, on a le temps de revenir sur une des signatures marquantes de la Free Agency : la prolongation XXL de Chris Paul à Phoenix

Après une saison masterclass avec les Suns, Chris Paul se voyait bien tester le marché cet été. Objectif : tabler sur la grosse hype qui l’entourait pour obtenir un dernier gros deal sur plusieurs saisons avant de, peut-être, ranger les sneakers. Les insiders avaient misé sur un contrat de 90 millions sur trois ans, CP3 a finalement signé pour 4 ans et… 120 millions de dollars ! Un montant important, surtout vu l’âge du meneur (36 ans). Dans ces conditions, impossible de ne pas voir les premières critiques dans les commentaires des uns et des autres. Est-ce que c’est vraiment raisonnable de filer autant à quelqu’un qui aura… 40 ans à la fin de son contrat ? Quid de ses blessures dans le passé ? Est-ce qu’on ne part pas encore sur un deal « toxique » modèle Rockets 2018 ? Autant d’interrogations légitimes mais, quand on dézoome un peu toute la story, on voit qu’il y a quand même beaucoup de bons points dans ce nouveau deal.

Tout d’abord, et même si le contrat porte sur 120 millions, on remarque que la franchise a pris quelques précautions par rapport à sa future flexibilité financière. Sur les quatre années du deal, seules les deux premières sont pleinement garanties. En effet, la troisième saison n’est garantie qu’à hauteur de 50% et la quatrième est une team option ! Ça limite déjà les craintes autour d’un contrat boulet à se coltiner. Si le joueur avait activé sa player option, l’équipe aurait dû lui verser 44 millions en 2021-22. Là, ils vont le payer 55 millions pour les deux prochains exercices avant d’avoir les mains libres pour décider de la suite : c’est quand même clean. Surtout, nos amis cactus ont sécurisé un joueur qui était suivi par à peu près la moitié de la Ligue cet été. Selon Brian Windhorst d’ESPN, les Pelicans ont même offert 100 millions sur trois ans pour rapatrier Chris Paul en Louisiane ! Une offre qui a fait les affaires du meneur puisque, toujours selon Windhorst, cela a poussé Phoenix à garantir la moitié de la troisième saison et à en rajouter une quatrième en option.

Une manœuvre habile de la part de Paul mais vu le succès de cette année, il aurait eu tort de ne pas chercher à en profiter pour remplir encore un peu les caisses. Un scénario qui va totalement à l’encontre de ceux qui pensaient que CP3 allait prendre un rabais pour rejoindre un gros prétendant au titre genre… les Lakers de son pote LeBron. En même temps, quel message est-ce que ça aurait envoyé ? On rappelle que Chris Paul, en plus d’être un excellent meneur, est aussi le président de l’association des joueurs et une des voix qui comptent au sein de la NBA. Alors qu’il est monté plusieurs fois au front contre le principe d’abandonner de l’argent sur un deal signé, on l’imaginait mal aller chercher une mid-level exception alors qu’il pouvait gagner au moins trois fois plus. Dur d’être crédible auprès de ses pairs s’il commence à se dévaloriser… Surtout, c’est aussi le signe qu’il croit en son équipe et en ce groupe qui vient d’atteindre les Finales NBA. Il aurait pu choisir la facilité pour aller gratter une bague mais il a préféré construire quelque chose de spécial et il n’en sera que plus apprécié si les Suns parviennent à leurs fins.

Chris Paul et Phoenix, c’est une histoire qui semble partie pour durer. Le premier a obtenu le deal qu’il espérait afin de rester avec la bande à Booker alors que les seconds ont sécurisé un leader, tout en gardant les mains libres pour l’avenir au cas où les blessures (ou une perte de vitesse) viendraient gâcher la fête. Tout le monde s’y retrouve en fin de compte. Enfin… sauf les Pelicans bien sûr. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top