Jeux Olympiques

Nicolas Batum était absolument partout face à l’Italie : 15 points, 14 rebonds et une activité de tous les instants, du très grand Batman !

BATMAN !

Source image : FIBA

Il a fallu batailler. Ohhh oui qu’il a fallu batailler pour se débarrasser des Italiens en quart de finale des Jeux Olympiques. Un match d’abord serré, un match que la France pensait ensuite maîtriser, avant de se faire peur dans les dernières minutes. Mais au final, les Bleus ont bien gagné leur ticket pour les demi, et le ballon du match revient à cet homme : Nicolas Batum.

Quelques heures avant ce quart de finale, on apprenait que les Clippers et Nico Batum avaient trouvé un accord sur une prolongation de contrat de deux ans du Frenchie. Si les dirigeants de Los Angeles ont regardé ce France – Italie, ils ont probablement terminé la rencontre avec le sourire aux lèvres tant Batum a brillé pour les Bleus. Les stats ? 38 minutes de jeu, 15 points (5/12 au tir, 2/4 à 3-points), 14 rebonds, 3 passes décisives, 3 interceptions et 2 contres, tout ça pour 29 d’évaluation, la meilleure marque du match s’il vous plaît. Les chiffres le montrent, Nico était absolument partout sur ce quart de finale, mais il fallait être devant sa téloche pour véritablement se rendre compte de l’impact du bonhomme. L’intensité démontrée, son activité de tous les instants, ses big plays qui font basculer le momentum du côté tricolore… Bref, il a donné le ton comme un leader, comme ce joueur d’expérience qu’il est, surtout quand ça allait un peu moins bien. Bref, une performance de patron, avec en plus un panier important pour passer à +3 à trois minutes de la fin, un assist pour Thomas Heurtel derrière, et toujours cette présence au rebond pour sécuriser la win. Les Bleus peuvent clairement lui dire merci.

Quelque part, cette performance symbolise la résurrection de Nicolas Batum cette année. Si les Jeux Olympiques et la NBA sont évidemment deux mondes différents, le Nico qu’on voit aujourd’hui est clairement dans le prolongement de celui qu’on a vu sous le maillot des Clippers cette saison dans la Grande Ligue. Précieux des deux côtés du terrain à travers sa polyvalence, souvent dans les bons coups, essentiel dans le fonctionnement du collectif… tout ce qu’on aime chez lui. Désormais qualifiés pour les demi-finales des JO, les Bleus auront encore besoin de ce Batum-là pour espérer gagner leur ticket pour la grande finale de dimanche. En face, il y aura la Slovénie du phénomène Luka Doncic, un adversaire que connaît bien Nico puisqu’il l’a affronté au premier tour des Playoffs 2021 lors de la série Clippers – Mavericks. Une série au terme de laquelle le Frenchie était ressorti gagnant, pourvu qu’on puisse en dire de même jeudi.

Du grand Nico Batum, qui s’est plus que jamais comporté en capitaine ce mardi. S’il va vite falloir passer à autre chose pour préparer au mieux le choc contre la Slovénie, la performance de Batman mérite clairement d’être saluée. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top