Los Angeles Clippers

Free Agency 2021 : Nicolas Batum prolonge aux Clippers pour 2 ans, rave party sur Hollywood Boulevard

Nicolas Batum Clippers 2 8 mars 2021

Badaboum-boum-Batum.

source image : NBA League PassSource image : YouTube/Los Angeles Clippers

Bombe tombée au beau milieu d’un creux dans cette Free Agency 2021, Nicolas Batum garde les clés du domaine et rempile pour deux saisons avec les Clippers. Une nouvelle qui vient embaumer la noche de nombreux fans angelinos, tous sous le charme d’un facteur trop souvent X pour être laissé de côté. 

Deuxième plus beau cadeau qu’ait offert la France aux States derrière la grosse statue bitumée de New York, Nicolas Batum a décidé de faire durer le bonheur en prolongeant son bail de deux années supplémentaires (Player Option sur la seconde) avec les Clippers. Une victoire triomphante du front office angelino qui débraguette et fait ce qu’il a à faire sur une belle tripotée de contenders intéressés par l’expérience du Français. On pense aux Warriors, aux Pacers et au Heat, trois franchises qui auraient voulu goûter au bonheur qu’un Nico Batum ouvert dans le corner apporte. En vain, le Glue Guy ploie le genou devant Tyronn Lue et promet de rendre fier les vassaux du Batum Battalion. Bon, nous on s’enflamme car boulangerie, croissant, toussa toussa, mais le montant de l’allonge de contrat reste pour l’instant inconnu et peut potentiellement changer la perception de cette prolongation. Honnêtement, il est quasi impossible que les Clippers aient craqué leur futal en signant un chèquos XL à Nico, mais quand on se souvient que Timofey Mozgov avait signé aux Lakers pour 64 millions sur 4 ans, dès la première minute de la Free Agency 2016, on préfère attendre patiemment que les insiders communiquent.

On ne connaît pas le montant de cette prolongation, mais on en connaît l’impact. Si précieux dans le raid commando jusqu’en Finale de Conférence contre Phoenix, Nicolas Batum fait partie de ces hommes qui ont grandement pallié la blessure de Kawhi Leonard. On se souvient même d’un remaniement ministériel signé Tyronn Lue pour faire déjouer le Jazz : Picsou aux finances, Tintin à la police et Nicolas Batum dans la peinture. C’est donc du haut de ses 2m03 que Batman a refusé l’entrée de sa raquette à Rudy Gobert, restreignant étonnamment l’activité offensive du pivot français. Allez, l’exercice 2020-21 de Nico en chiffres pour les plus cartésiens d’entre nous : 8,1 points, 4,7 rebonds, 2,2 assists et 1 interception à 46% au tir dont 40% à 3-points. Ce genre de ligne statistique proprissime, c’est bon, c’est sain, ça se mange sans faim. De quoi trouver aisément le sommeil pour la Clippers Nation qui – dans l’attente d’une update sur Kawhi Leonard – savoure cette pochette surprise remplie de défense, de justesse et de fluidité offensive. Tant de caractéristiques qui font l’unicité du profil de Nico, un exemple de polyvalence aujourd’hui très recherché par les ring contenders.

Tirage de rideau sur ce feuilleton qui aura provoqué bon nombre d’insomnies sur Hollywood Boulevard. Que les chaumières s’apaisent, Nico reste à la maison et va même faire étalage de toute sa motivation dans quelques heures contre l’Italie. Nos affaires ça, on s’y retrouve bien.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top