Pacers

Free Agency 2021 : Torrey Craig signe aux Pacers pour 10 millions sur deux ans, oh la bonne petite affaire pour Rick Carlisle

torrey craig 3 août 2021

Magnifique acquisition des Pacers avec l’arrivé de Torrey Craig pour pas un rond ou presque, et Rick Carlisle a peut-être déjà trouvé son meilleur soldat.

Source image : YouTube

Torrey Craig c’est 5,3 points et 3,5 rebonds en carrière, mais Torrey Craig c’est bien plus que ça. Torrey Craig c’est ce gars qui mettra la tête où ses potes ne mettraient pas les pieds, et après une saison terminée à la fois comme finaliste et champion NBA (incroyable info), le voici qui signe l’un des contrats les plus malins de la nuit en rejoignant les Pacers pour deux ans. Allez zou, on prend la Micheline et on part dans l’Indiana.

L’histoire avait commencé un soir de décembre 2017 dans un hôtel probablement sordide, et quatre ans plus tard c’est donc un champion NBA qui débarque chez les Pacers. Trois saisons à jouer les parfaits gardes du corps à Denver puis une saison 2020-21 partagée entre Milwaukee et Phoenix, pas mal les choix de carrière, et Torrey Craig amène désormais son coffre dans l’Indiana pour jouer les capitaines de défense du revenant Rick Carlisle. 10 millions sur deux ans ça en fait des sous hein, mais compte tenu de l’apport potentiel du garçon l’affaire est très très bonne, et les fans des Pacers devraient très vite s’amouracher du bodybuildé poste 2.

Une belle soirée pour Indiana, qui perd cette nuit Doug McDermott, parti à San Antonio, mais qui verrouille son roquet T.J. McConnell et lui ajoute donc Torrey Craig à ses cotés sur le banc, et on dit bon courage aux second units adverses pour passer le milieu de terrain. Une équipe des Pacers qui pourrait avoir fière allure autour du trio Malcolm Brogdon / Caris LeVert / Domantas Sabonis, le tout bien coaché et entouré comme il se doit par de vrais lieutenants investis et prêts à mourir pour l’équipe. Torrey Craig sur le banc c’est l’assurance d’un jeu musclé comme Aimé Jacquet l’aurait aimé jadis, et quand on commence à lâcher des références vieilles de plus de vingt ans c’est qu’il est peut-être l’heure de switcher sur un douzième café.

Torrey Craig pour dix millions sur deux ans, par ici la bonne affaire. Dites-vous que pour le même prix les Blazers ont récupéré Cody Zeller, dites-vous que pour Kim Kardashian c’est peut-être le prix d’un sac cabas. Aimé Jacquet, Kim Kardashian, un sac cabas, la boucle est bouclée on passe à la suite.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top