Suns

James Jones élu Executive of the Year : un premier titre pour les Suns avant… la bague dans un mois ?

James Jones 21 juin 2021

Encore un titre pour le franchise player préféré de LeBron James.

Source image : NBA League Pass

En poste depuis deux ans à Phoenix, James Jones a déjà remporté un titre avec les Suns. L’ancien sniper est récompensé pour ses moves l’hiver dernier, des moves qui ont transformé les Cactus d’une équipe de milieu / bas / très bas de tableau à… candidat au titre.

Après plus de dix ans de galère, les Suns sont de retour en Finales de Conférence. Un événement qui ne laisse personne indifférent. Phoenix propose un beau basket, la hype est à son maximum, les fans sont de retour et sont survoltés (voire un peu trop parfois), bref tout va bien dans l’Arizona. Une phrase impossible à dire sans trembler du menton il y a encore quelques mois, car avec le deuxième meilleur bilan de la Ligue les hommes de Monty Williams ont dépassé toutes les attentes cette saison. Malgré cela ? Pas de titre de Coach Of the Year pour Monty Williams, pas de mention à Devin Booker dans les All-NBA Teams, et des Suns qui ont globalement été quelque peu snobés par la NBA au niveau des récompenses. L’église est donc remise au centre du village, avec cette récompense pour un James Jones qui est décidément TOUJOURS au bon endroit au bon moment, après avoir été aux côtés de LeBron James durant de nombreuses années durant sa carrière de coupeur de citron joueur .

Plus sérieusement, le jeune GM fait du très bon boulot depuis deux ans. Après la démonstration de Devin Booker et son équipe dans la bulle d’Orlando l’été dernier, il fallait oser faire des moves pour renforcer le véritable champion de l’été. Malgré leur belle saison, James Jones décide alors d’envoyer Ricky Rubio et Kelly Oubre Jr. à OKC pour récupérer… Chris Paul. Un deal qui avait fait parler, vu l’âge et le contrat du Point God, mais qui est finalement et fort logiquement applaudi par tout le monde aujourd’hui. L’arrivée de Jae Crowder, pourtant courtisé par de nombreux cadors, est également un excellent coup, tout comme l’ensemble des moves opérés par JJ depuis son arrivée. Le premier titre de l’après-carrière de James Jones est donc bien mérité, en attendant le suivant dans… un mois ?

True story, Phoenix est donc la franchise qui a remporté le plus de fois ce fameux titre d’Executive of the year, James Jones étant désormais le sixième GM récompensé dans l’histoire des Suns. Une bannière pourrait donc être hissée pour fêter ça, juste à côté de la suivante, la fameuse, celle que tout un peuple attend de pied ferme après environ 2 500 ans d’attente.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top