Los Angeles Clippers

Paul George a assumé son plus beau surnom : 37 points et 16 rebonds pour porter les Clippers, et un Game 5 dans la Popoche P

Alors que tout le monde attendait une victoire du Jazz, chez eux, sans Kawhi Leonard en face, ce sont bien les Clippers qui se sont imposés et pas seulement grâce au GOAT Nicolas Batum mais bien grâce à un Paul George qui a – enfin – pris ses responsabilités.

Enfin ! Que c’est censé être normal mais surtout… que c’est bon de voir un Paul George en mode franchise player lorsque son coéquipier robot n’est pas là. Lors de ce Game 5 rondement mené ? On l’aura vu rentrer ses tirs, plutôt pas mal pour un mec qui fait du basket hein, sans ne jamais hésiter à monter vers le cercle, sans ne jamais hésiter à aller au mastique malgré notre Rudy Gobert national. 10/22 au tir dont 3/9 de loin, 10/11 aux lancers, adresse  suffisante cette nuit, notamment quand on sait que PG était environ à 250% au tir à la mi-temps, notamment quand on sait qu’il a également enregistré son record en carrière aux rebonds avec 16 unités. PG13 tourne sur ces Playoffs à 25,9 points, 9,3 rebonds et 5,2 passes, il a donc encore bien fait gonfler ses stats cette nuit et a – surtout – fait preuve de beaucoup de mental en l’absence de The Klaw, qualité pas forcément reconnue pour être la première des Clips cette saison (toutes les saisons depuis JC).

Sa ligne de statistiques est d’ailleurs historique pour Los Angeles puisque c’est tout simplement la première fois qu’un Clipper (pas les briquets, les joueurs) claque un 35/15/5 en postseason. Paul marque donc l’histoire de cette franchise autrement que par un choke, alléluia, et en parlant d’échecs répétés de cette équipe et du mental breakdown qu’ils ont habituellement en Playoffs, ils viennent étonnamment de bien nous surprendre, en gagnant ce Game 7 face aux Mavs il y a une semaine, mais en gagnant donc ce Game 5 où on les voyait facilement perdants. Heureusement, toute l’équipe a pu step-up pour pallier l’absence du Serge Ibaka numéro 2 silencieux. Marcus Morris (25 points) ou Reggie Jackson (wtf, 22 points) ont ainsi beaucoup contribué au scoring mais c’est toute l’équipe qui, en deuxième mi-temps notamment, a été solide défensivement. Les deux équipes se retrouveront pour le Game 6 vendredi soir à 4 heures, fort probablement sans Kawhi Leonard, mais avec un Playoffs P bien décidé à assumer, de nouveau, le plus beau de ses surnoms.

37 points, 16 rebonds, 5 passes, 1 victoire, 2 cojones, voilà une très belle performance de Paul George et qui arrive surtout au meilleur des moments. Les Clippers essaieront de finir cette série chez eux vendredi, une opportunité sur laquelle on n’aurait pas forcément parié quelques heures avant ce Game 5.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top