Heat

Pat Riley a pris 25 000 dollars d’amende pour tampering : une drague pas dans les clous, mais toujours plus subtile que celle de Daryl Morey

Free Agency Miami Heat Pat Riley

Pat Riley s’est fait coincer pour tampering, comme Daryl Morey plus tôt dans la semaine, et Adam Silver a une nouvelle fois sévi.

Source image : YouTube

Pat Riley a sorti sa meilleure gomina, un costard trois pièces et son meilleur parfum pour draguer à tout va cet été. Et sur le plateau de « The Dan Le Batard Show », Pat Riley en a placé une pour son ex : LeBron James. Dans la subtilité et à la frontière de la sanction, Riley devra tout de même payer le prix de son approche : 25 000 dollars l’addition. 

Dos au mur après l’humiliation subie face aux Bucks au premier tour des Playoffs, Miami doit se réveiller et des changements sont annoncés dès cet été. Pat Riley a promis d’être proactif sur le marché, et pour attirer de gros poissons il faut savoir séduire les cibles. Jetant son dévolu sur… LeBron cette fois-ci, pourquoi pas hein, Pat Riley a voulu rappeler à son ancien joueur que celui-ci avait tout gagné lors de son passage à South Beach et que la franchise avait alors connu « la meilleure équipe de son histoire ». Sous contrat jusqu’en 2022, soit à la fin de la saison prochaine, LeBron a l’air de s’être installé sur le long terme à Los Angeles et, bien accompagné par Anthony Davis, le King n’a pour le moment pas de raison de fuir la Cité des Anges. LeBron aura 37 ans en 2022 et signera sûrement son ultime contrat, difficile ainsi de le voir faire sa Last Dance en Floride, puisque l’histoire semble le conduire jusqu’à la fin de sa carrière à LA, peut-être même avec… son fils.

Adam Silver n’a en tout cas pas hésité à dégainer de suite la sanction pour condamner les méthodes, alors qu’il était déjà intervenu cette semaine pour taper sur les doigts de Daryl Morey pour un tampering bien plus lourdaud que celui de Riley. La sanction à l’encontre du président des opérations basket des Sixers : 75 000 dollars. Le parrain de Vice City prend également son tarif avec une amande de 25K, et cette semaine remet donc plus que jamais au centre des débats la mise en œuvre de moyens coercitifs ou préventifs pour écarter les problèmes de tampering qui sont de plus en plus durs à détecter.

Nouvelle alerte tampering dans les bureaux de Silver et plus l’été approche, plus les nouvelles techniques de charme 2.0 vont être utilisées par les différents GM. Il faudra être attentif aux solutions proposées à la sortie de l’été par la NBA pour régler ces soucis, elle qui avait mis un peu d’eau dans son vin en 2019, réformant à la marge alors que de vrais solutions avaient été proposées. Affaire à suivre … 

Source : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top