Blazers

Les Blazers ne laissent aucune chance à Denver : Damian Lillard voyait double mais Norman Powell a scoré pour deux, ça fait 2-2

Norman Powell surcoté 29 mai 2021

Quelque chose nous dit que cette série risque de durer.

Source image : NBA League Pass

Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas dans cette série indécise qui tranche avec le sweep validé par les Bucks un peu plus tôt dans la soirée. Dans un Game 4 marqué par le trouage des deux franchise players, les side kicks de Portland ont assuré une victoire plutôt tranquille (115-95) pour égaliser à 2-2 avant de retourner dans les Rocheuses ce mardi.

La petite box score maison, c’est par ici

C’était comme si on avait pris le négatif du Game 3 pour ce match. Rapidement en tête grâce à une belle adresse extérieure et de meilleures intentions défensives, les Blazers ont progressivement accentué l’écart avant de porter le coup de grâce dès le retour des vestiaires. Un 10-0 létal en moins de deux minutes qui a anéanti les espoirs des Nuggets qui avaient déjà utilisé tout leur capital d’adresse au match précédent. Moins de 35% au tir et un douteux 29,5% de loin qui tranche avec le 56,2% des Pépites dans l’exercice lors du troisième acte. Tout le monde s’est cassé les dents sur le cercle du Moda Center – ou la défense intermittente mais bien existante des Oregoniens – à commencer par un Nikola Jokic pas dans son assiette (1/7 pour commencer la soirée, 16 points à 7/18 au final) qui a perdu son duel des Balkans face à Jusuf Nurkic. Quand le Bosnien ferme sa bouche et se retient de faire des fautes, c’est tout de suite plus facile pour Portland d’enchaîner. Le gros chantier du pivot dans la raquette et sa bonne énergie défensive ont parfaitement lancé les hommes de Terry Stotts qui n’ont même pas eu besoin de leur leader des grands soirs pour régaler le public de Rip City.

Les All-Stars avaient la tête ailleurs ce samedi et ce n’est pas Damian Lillard et ses 10 points à 1/10 au tir (!) qui va nous dire le contraire. Présent dans d’autres compartiments du jeu (10 passes et 8 rebonds) et même en défense pour freiner Facu Campazzo et montrer l’exemple, le numéro 0 était aux premières loges pour assister à l’éruption de Norman Powell qui monte en régime au fur et à mesure des matchs dans cette série. Monsieur Clean finit la soirée avec 29 pions à 11/15 au tir dont 4/4 depuis Voodoo Doughnuts avec chaque fois des actions marquantes pour redonner le momentum à son équipe. Il va falloir rajouter quelques wagons pour le fan club de Paranorman à Portland après ce game signature qui permet aux Blazers de refaire leurs valises avec l’intention de faire un coup à la Ball Arena dans trois jours. Kudos aussi pour C.J. McCollum qui s’est chargé de remettre Austin Rivers à sa place après son coup de chaud de jeudi dernier. Les 20 points d’écart au score final sont explicites : s’il fallait gratter une heure de sieste pour rester éveillé toute la nuit, c’est bien là qu’il fallait viser.

Carmelo Anthony ne pouvait pas demander plus beau cadeau d’anniversaire pour ses 37 ans. Portland est bien en vie et empêche les Nuggets d’enchaîner. Quelque chose nous dit que l’on vient seulement de passer la moitié de cette série, alors si on était vous on réserverait déjà sa soirée du samedi 5 juin. Juste au cas où…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top