News NBA

Anthony Edwards et R.J. Hampton élus rookies du mois : un dernier trophée avant de partir en vacances

ROTM mai Anthony Edwards R.J Hampton

L’un est un habitué, l’autre commence à sortir de sa boite.

Source image : NBA

Oui, ce sont les rookies du mois de mai et vous allez nous dire qu’on est à peine le 18, mais bon donnez-leur un petit truc à ces joueurs, ils partent déjà en vacances. D’un côté, un Anthony Edwards qui n’a déjà plus de place sur l’étagère pour les récompenses des juniors et puis on a du sang frais, le R.J. Hampton qui va soulever ce trophée pour la première et dernière fois. 

R.J. Barrett Hampton est le septième joueur de l’histoire du Magic à remporter ce trophée ROTM (l’autre n’a jamais eu cette chance mais est en Playoffs… avec les Knicks… les Knicks quoi les gars !). Rookie libéré de toute pression puisque l’organisation d’Orlando ferait jouer Mathieu Valbuena, si elle le pouvait, pour perdre des matchs. Pas de titularisation pour le #24 de la draft mais 30,2 minutes de jeu par match. Impact player, son équipe reste sur sept défaites et deux victoires au mois de mai : tout le monde est content chez le Tragic, défaites mais gratifications personnelles. Le Texan joue huit matchs en mai et carbure tout de même à 16 points, 7,1 rebonds, 5,6 passes. Il est donc le meilleur rebondeur rookie de l’Est, et se place assez haut au scoring, passing et field-goals malgré son temps de jeu limité (neuvième aux minutes parmi tous les rookies). Rentable non ? Le numéro 13 a bien progressé depuis son trade des Nuggets, peut-être était-ce l’altitude ? Il tournait à 6,9 points, 1,7 passes, 3,5 rebonds en 17,4 minutes, puis a changé d’air au Magic qui lui a fait confiance pour rouler à 11,2 points, 5 rebonds, 2,8 passes pour 25,2 minutes. On espère qu’avec sa saison pas trop prolongée il pourra néanmoins fêter ce beau trophée dans les Hamptons.

Les mois s’enchaînent et la fourmi remplit sa fourmilière, nouveau titre de rookie du mois pour Anthony Edwards, le troisième consécutif. Pour un mec qui avait plutôt envie de faire du football américain, il s’en sort assez bien. Mois mais surtout saison très chargée pour le first pick ! Il a marqué l’histoire des Wolves et de la NBA aussi. Son match contre les Grizzlies le 5 mai lui a permis de chercher beaucoup de records : son career-high aux points (42), il est le deuxième joueur de 19 ans ou moins à avoir plusieurs fois +40 points (on ne passe pas LeBron James quand même qui en a 3), il est devenu le troisième teenager de l’histoire à avoir +40 points/+5 rebonds/+5 passes (toujours avec LeBron mais aussi Kevin Durant), avec 8 trois points il a créé un nouveau record pour un rookie chez les Timberwolves et puis il est devenu le plus jeune joueur à atteindre la barre des 150 trois points. Pfiou, match chargé pour Anthony. Le reste du mois, il a clairement dominé les autres rookies en tournant à 27 points, 5,5 rebonds, 4,8 passes, 52,8% au tir dont 40,6% à trois points. Quel mois de mai pour Edwards, mais quelle saison aussi ! Il a clairement mis le turbo pour avoir ce trophée de rookie de l’année, à défaut de ne pas se battre pour les Playoffs. Good job et à l’année prochaine !

Gagner le rookie du mois lors du dernier mois de la saison régulière ? C’est aussi satisfaisant qu’une killcam finale. Encore plus pratique quand on est dans une équipe en mode tank de guerre. Néanmoins, Anthony Edwards et R.J Hampton l’ont bien mérité et peuvent partir en vacances avec un sentiment du devoir accompli.

Source texte : NBA 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top