Celtics

Officiel, les Celtics termineront septièmes de la Conférence Est : rendez-vous au play-in, à la maison… mais contre qui ?

Evan Fournier 30 mars 2021

Cette année les Celtics jouent la consolante et sont désormais sûrs d’être septième à l’Est. Choke interdit pour le play-in, et ce sera face aux Hornets ou aux Pacers.

Source image : TrashTalk

On y est, Boston est officiellement septième de la Conférence Est. Après la défaite surprise d’hier face aux Cavs et le revers des Hornets et des Pacers cette nuit, la franchise du Massachussetts est désormais fixée sur son proche destin et si le temps des excuses est révolu, celui de l’espoir ne l’est pas encore tout à fait.  Alors, qui d’Indiana, de Charlotte, ou même de Washington, les Celtics auront le bonheur d’affronter dans un match à couteaux tirés ?

La double-confrontation entre Miami et Boston a donc offert son dénouement et les Celtics ont reçu le bonnet d’âne chez les gros poissons de l’Est. Leur sort est désormais fixé et voici venir le temps des projections car quoiqu’il arrive : Boston est assuré de son spot. La première question que l’on peut se poser ? La manière avec laquelle les Celtics vont aborder leur deux derniers matchs de saison régulière. Une rencontre sans enjeu face aux Wolves se profile pour commencer tandis que les Knicks auront sûrement d’autres intentions, luttant actuellement avec Heat et les Hawks pour les places 4, 5 et 6. Reposer les Celtes avant leur(s) échéance(s) du play-in est un luxe tentant pour Brad Stevens.mais, pour autant, Boston reste sur 4 défaites de rang et la confiance n’est pas de mise. Les réponses se dévoileront demain et dimanche et on peut en tout cas imaginer des rotations aménagées pour les gros joueurs, sans pour autant totalement les écarter du parquet.

Des trois prétendants à la huitième place, c’est Washington qui semble avoir le calendrier le plus intéressant mais les Wizards ont un train de retard sur leurs concurrents et il faudrait espérer un choke total d’Indiana ET de Charlotte pour atteindre ce fameux spot 8. Les Hornets ont pour leur part le calendrier le plus compliqué puisqu’avant leur match – potentiellement décisif – face à Washington, ils se déplaceront à… New York, deux équipes ayant encore des choses à aller chercher dans cette fin de saison et dans une bonne dynamique. Les Pacers ? Réception des Lakers qui, cette fois-ci, devraient pouvoir compter sur le King, puis ils enchaineront avec un déplacement à Tampa pour affronnter les Raptors. Rappelons qu’en cas d’égalité entre les trois franchises ce sont quoiqu’il arrive les Hornets qui hériteront du meilleur spot puisque le tie-breaker leur est favorable face aux actuels neuvièmes et dixièmes (2-0 pour le moment face aux Wizards, 2-1 face aux Pacers). Mais en cas d’égalité entre Washington et Indiana, ce sont bien les Wizards qui se qualifieraient (3-0 sur la triple confrontation).

Le finish s’annonce donc passionnant et Boston s’impatiente pour savoir quelle équipe elle affrontera pour un match décisif alors que les deux autres auront la maigre consolation de s’entretuer en mort subite et que le gagnant de ce match disputera un dernier baroud d’honneur face au perdant du match entre Boston et le futur huitième. Si l’on jette un petit coup d’oeil dans le rétro ? Les Celtics devront se méfier de tous leurs potentiels adversaires. Sur chacune des triples-confrontations face aux Hornets, Pacers et Wizards, Boston a remporté sa match-up 2-1 et on peut même ajouter que, de toutes les équipes évoquées, Boston est celle qui a largement le plus d’expérience dans les matchs à enjeux, un coach de renom qui voudra prouver qu’on peut encore compter sur lui, ainsi qu’un effectif profond qui tiendra à prouver sa valeur. Mais attention, car depuis quelques matchs, notamment depuis la blessure de Jaylen Brown, la défense extérieure des Celtics laisse à désirer, on peut aussi évoquer leurs grosses lacunes à l’intérieur et la difficulté à partager les ballons en attaque et se demander qui de Sabonis / LeVert, Westbrook / Beal ou du collectif bien rodé des Hornets autour de LaMelo Ball serait la meilleure match-up pour Bean Town.

Préparez le pop-corn car si le tableau final des play-in commence doucement à dessiner, la défaite est quasiment interdite pour chacun des prétendants à la huitième place de l’Est. Coté Boston, c’est l’occasion parfaite de ne pas laisser comme ultimes souvenirs l’inconstance, les blessures et la suffisance. Mais amis verts, attention à ne pas retomber dans vos travers. 

1 Comment

1 Comment

  1. thomas au Japon

    14 mai 2021 à 8 h 30 min at 8 h 30 min

    et de savoir qui finira en haut de la conférence… pour des petits calculs de 1er tour..

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top