Allez, lecture

Allez, lecture : « L’Ombre d’un géant », second polar NBA, seconde belle réussite pour Vincent Radureau

L'Ombre d'un géant, de Vincent Radureau

On avait kiffé « Le dernier match de River Williams », on a tout autant apprécié retrouver la plume de Vincent Radureau dans cette suite, « L’Ombre d’un géant ».

Source image : @HugoSport_Ed

Chez TrashTalk, on aime écrire des articles, des livres ou des blagues d’un goût plus ou moins sucré. On aime organiser des événements pour réunir les fans de balle orange aussi souvent que possible. On aime faire des vidéos pour parler NBA tout au long de l’année. Mais on aime aussi lire et ça tombe bien puisque des livres autour du basket, ce n’est pas ce qui manque. Désormais, nous vous partagerons nos impressions sur les bouquins que nous lisons, histoire de vous les faire découvrir ou redécouvrir, de vous donner envie (nous l’espérons) de les parcourir. Allez, aujourd’hui : « L’Ombre d’un géant », écrit par Vincent Radureau. 

Lorsque le teasing a commencé il y a quelques semaines avec la nouvelle que Vincent Radureau nous avait préparé un second polar sauce NBA, il ne restait qu’à prendre son mal en patience avant d’avoir le bouquin entre les mains. Chose faite avec la réception mercredi 12 mai avec un seule envie, savoir si River Williams est cette silhouette que les gens semblent avoir reconnue sur un playground en plein cœur de Brooklyn. River qui ? se demandent certainement ceux qui n’ont pas encore eu la chance de lire « Le dernier match de River Williams », sorti l’an dernier. Alors pour ne spoiler personne, on laissera les retardataires mettre à jour leur bibliothèque, même s’il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier opus pour apprécier le second. On va juste fortement vous le conseiller pour encore plus de plaisir.

Car on retrouve dans « L’Ombre d’un géant » des personnages qui ont rythmé l’entrée en matière de l’an dernier : River Williams donc, mais aussi la journaliste Kelly Kaminski,  le sergent Perkins ou encore le lieutenant Collins. Sauf que cette fois-ci, les protagonistes ont quitté les grands espaces de l’Utah pour le bitume new-yorkais, dans une ambiance encore plus sombre où la politique et les questions sociétales américaines viennent se mêler à l’univers de la balle orange. C’est ainsi que l’auteur nous plonge dans le streetball underground de Brooklyn en pleine campagne présidentielle, si bien que le retour de River Williams – ou son fantôme – devient un enjeu pour les candidats en quête de buzz. Pendant qu’un suprémaciste blanc, dans sa haine viscérale de tout ce qui lui semble impur, ne supporte plus le battage médiatique autour de ce « métèque » qui ne représente pas son Amérique et compte bien y remédier.

Le premier opus de Vincent Radureau « Le dernier match de River Williams » avait déjà été une lecture très agréable. Rebelote avec « L’Ombre d’un géant », aussi captivant que son prédécesseur et qu’on dévore sans voir passer le temps. Réception mercredi 12 à 18h, Plongée dans l’univers jeudi 13 à 10h, fin de lecture le même jour à 21h, preuve qu’on n’a pas envie de trainer en route quand on s’est lancé. Seul problème, on va devoir demander et attendre un nouveau must read à son auteur.

L’Ombre d’un géant

  • Auteur : Vincent Radureau
  • Édition : Hugo Sport
  • Sortie : le 12 mai 2021
  • Prix : 7,60€ (poche)
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top