Hornets

Miles Bridges rentre dans le protocole COVID à son tour : 10 à 14 jours d’absence, bonjour le mauvais timing

LaMelo Ball Miles Bridges (13 février 2021)

Pas de masque, pas de distanciation sociale, tu l’auras cherché Miles.

Source image : YouTube

Equipe surprise cette saison, les Hornets seront fortement amoindris lors des deux prochaines semaines. Miles Bridges vient d’être placé sous protocole sanitaire, pas pratique quand on sait qu’il peut dunker sur le sprint final vers les Playoffs.

Des highlights ! Des highlights ! On voulait des highlights sur la fin de saison encore et encore, mais ce foutu COVID va nous priver de Monsieur Ascenseur. Ne vous en faîtes pas, côté Hornets il restera toujours des highlights de LaMelo : « Top 10 échauffements de LaMelo », « Top 10 déshydratations de LaMelo Ball, la 2 vous surprendra ». Même s’il est réputé pour ses dunks tout droit sortis de 2K, Miles Bridges a un rôle bien plus important à Buzz City. Cette saison, Mr Ponts a planté 12,4 points et 6,1 rebonds de moyenne, avec un gros impact physique au sein de ces Hornets qui courent partout tout le temps, une des raisons de leur belle saison. Les Frelons ne sont pas les plus bénis au niveau des absences, puisque Gordon Hayward est déjà blessé depuis avril. Le produit de Michigan State avait donc pris sa place dans le starting five. LaMelo Ball a lui aussi été longtemps blessé, mais a largement fait ses preuves quand il était présent et son retour s’annonce précieux. Nous aurions aimé voir encore plus de Ball-Bridges connection, des alley-oops de malade : bounce pass/plexi pass/behind the back pass/over the ref blind pass pour un écrasement de dunk windmill/between the legs/1440°/quadruple pump surpuissant… Il faudra néanmoins être patient et/ou optimiste pour revoir les deux prodiges ensemble en action cette saison, le second ayant prévu d’être absent entre 10 et 14 jours pour cause de protocole sanitaire selon Shams Charania de The Athletic.

Le timing est évidemment mauvais ! Les Hornets sont huitièmes de l’Est, pas très loin du septième mais aussi du neuvième et dixième. Quand on sait comment les Wizards sont en train de pousser et que les Celtics et le Heat tiennent à ne pas jouer ce play-in, la position de Charlotte semble instable. Attention également à ne pas tout simplement se faire sortir du play-in par des Raptors qui sortent les griffes, ou peut-être même des Bulls. Il reste sept matchs aux Hornets, un calendrier qui ne semble pas insurmontable même si le play-in chamboule l’intensité : des matchs contre Washington, New York, Bulls, Orlando, Pelicans, seront plein de suspens. Tandis que les matchs contre les Nuggets et les Clippers peuvent être faciles si les deux franchises ont déjà sécurisé leur spot et que les stars sont mises au repos. En cas de qualification en play-in, personne ne sait encore si Miles Bridges sera disponible pour disputer un match ou deux, ou même s’il aura bien récupéré du protocole sanitaire – pas comme Vavane – même si apparemment Bridges n’a pas le COVID mais doit respecter le protocole.

Les Playoffs sont encore incertains pour les Hornets qui auraient eu besoin plus que jamais de leur effectif au complet. Nous mettons tout de même quelques pièces sur LaMelo, Graham ou encore Rozier pour confirmer cette belle saison de la part des protégés de Michael Jordan…

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top