Cavaliers

Kevin Love s’excuse après sa remise en jeu WTF : l’action reste all-time, mais pas pour les bonnes raisons

kevin love 6 juin 2021

Hein ?

Source image : YouTube

La scène a fait le tour des réseaux sociaux dans la nuit de lundi à mardi. Lors du dernier match des Cavaliers sur le parquet des Raptors, Kevin Love était tellement frustré qu’il a carrément rendu le ballon à l’adversaire sur une remise en jeu après un panier de Toronto, le tout avec une énorme flemme. Retour sur cette séquence WTF, qui a obligé Love à s’excuser auprès de ses coéquipiers. 

Tous les gens qui étaient devant le match Raptors – Cavaliers lundi ont eu la même réaction : mais que fait Kevin Love ? On vous récapitule les événements vite fait, notamment pour ceux qui n’ont pas suivi. Dans les dernières secondes du troisième quart-temps, après un lay-up en pénétration de Malachi Flynn, l’arbitre rend le ballon à l’intérieur vétéran sous le panier pour la remise en jeu. Jusque-là, rien d’anormal. Mais c’est alors que Kevin tape dans le ballon avec le poing en guise de frustration. Résultat, la balle revient sur le parquet, et les Raptors en profitent pour planter un 3-points derrière. Le body langage de Love est celui d’un mec plus que jamais saoulé par la tournure des événements et prêt à quitter la rencontre comme s’il perdait sur 2K en ligne. Kevin Amour a terminé le quart-temps mais n’est pas revenu sur le terrain dans le dernier et les Cavaliers ont fini par s’incliner sur le score de 112-96 pour une sixième défaite en sept matchs.

What The F*ck ?! Pour mieux comprendre cette action à ne surtout pas montrer dans les écoles de basket, il faut prendre en compte plusieurs choses. La première, c’est la source de la frustration. Si Kevin Love s’est plusieurs fois emporté contre les Cavaliers et certains de ses coéquipiers par le passé (coucou Collin Sexton), là c’est surtout les arbitres qui ont énervé KL. Touché au genou quelques minutes auparavant après un contact avec un joueur des Dinos sur un rebond défensif, Love a ensuite été poussé dans le dos sur le panier de Flynn, sans que les arbitres ne bronchent. Love n’a pas aimé du tout. Le second élément à prendre en compte, c’est le contexte global dans lequel évolue le vétéran aujourd’hui. Quand on dézoome, on se rend compte qu’on parle d’un intérieur de 32 ans qui n’a que 18 matchs au compteur cette année. On vous rappelle que Love n’a pas joué la moindre rencontre entre fin décembre et mi-mars, la faute à un bobo au mollet. De plus, il évolue dans une franchise en reconstruction qui respire pas mal la lose avec un bilan de 21 victoires pour 40 défaites, synonyme de 13e place à l’Est. Malgré quelques belles promesses montrées par les jeunots du groupe, ce n’est pas vraiment l’endroit rêvé pour un ancien All-Star qui aimerait sans doute bien évoluer chez un contender. Et puis bon, pour être tout à fait honnête, Cleveland n’est pas non plus la meilleure ville pour oublier ses galères liées au basket. Quand vous additionnez tout ça, voilà ce que ça peut donner.

S’il ne s’est pas exprimé publiquement, Kevin Love s’est excusé auprès de son équipe pour son comportement et d’après Chris Haynes de Yahoo Sports, la franchise de l’Ohio prévoit de régler ça en interne pour passer à autre chose au plus vite. Amende ? Petite suspension ? On mise plus sur la première option. Par ailleurs, selon l’insider, plusieurs joueurs au sein de la Ligue seraient actuellement frustrés par l’arbitrage, un secteur dans lequel la NBA semble faire avec les moyens du bord. Pour en revenir à Kevin Love, on se demande si ce nouvel épisode controversé va bientôt être synonyme de départ. Avec encore deux saisons sur son contrat à quasiment 60 millions de dollars en tout, Love est quasiment intransférable aujourd’hui. Alors comme le mentionne Jason Lloyd de The Athletic, peut-être que la meilleure chose à faire pour tout le monde est de trouver un accord sur un futur buyout, car la relation entre le champion NBA et la franchise de l’Ohio ne va nulle part.

Si Kevin Love a sans doute des raisons valables pour expliquer sa frustration, son comportement n’en reste pas moins inacceptable, et il le sait très bien. C’est un nouvel épisode dans la série « joueurs qui pètent un plomb à Cleveland », un de plus.

Source texte : Yahoo Sports, The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top