Old-School

Ça s’est passé un 22 avril : Karl Malone plante 50 pions face aux Sonics en Playoffs, le tout à presque 37 balais s’il vous plaît

Record perso en Playoffs, plus vieux joueur à atteindre la cinquantaine, ça valait bien un petit flashback.

Source image : @JJSportsBeat

Deuxième meilleur marqueur de l’histoire derrière Kareem Abdul-Jabbar, Karl Malone fut un monstre de régularité et de durabilité. Le genre de monstre capable d’atteindre la cinquantaine de points dans un match de Playoffs à presque 37 ans. C’est ce qu’il a fait le 22 avril 2000.

Question du jour : quel est le plus vieux joueur à avoir atteint la barre des 50 points en Playoffs ? Si on vous la pose dans cet article, vous vous doutez bien qu’on parle de Karl Malone, mais l’exploit est suffisamment significatif pour revenir dessus plus en profondeur. Nous sommes au premier tour des Playoffs 2000, le Jazz – deuxième de la saison régulière à l’Ouest – affronte les Sonics et a bien l’intention de donner le ton d’entrée. On parle d’une franchise qui a perdu deux Finales NBA en 1997 et 1998 face aux Bulls de Michael Jordan, et possédant un effectif certes vieillissant mais toujours très talentueux. Maintenant que Jojo est parti, c’est l’occasion d’aller au bout, même si les Lakers de Shaquille O’Neal et Kobe Bryant semblent prêts à prendre le pouvoir et que les talentueux Blazers de Rasheed Wallace et Cie n’ont peur de personne. Karl Malone, MVP en 1999, est celui qui va véritablement montrer la voie à ses copains en torturant l’équipe de Seattle guidée par Papa Gary Payton. Shoots mi-distance, pick-and-roll avec John Stockton, finition à l’intérieur, paniers faciles en contre-attaque, grosse adresse depuis la ligne des lancers-francs, et même ficelle à 3-points… Le Facteur distribue le courrier comme never et fait étalage de tout son répertoire offensif contre une défense des Sonics qui ne trouve pas la solution pour le stopper. Horace Grant, Vin Baker et les autres passent une sale soirée pendant que le total de points, lui, monte et monte encore.

50. 50 points en 43 minutes, le tout à l’âge de 36 ans et 273 jours. 18/32 au tir, 1/1 à 3-points, 13/14 aux lancers, avec 12 rebonds et 3 interceptions pour la route. Deux décennies après cette explosion, Karl Malone est toujours le plus vieux joueur à avoir atteint cette barre mythique en Playoffs. En ce 22 avril 2000, il a dépassé Michael Jordan, qui avait planté 55 pions face aux Washington Bullets au premier tour des PO 1997, à 34 ans et 69 jours. Et à part LeBron James, on voit mal qui pourrait aller chercher The Mailman. Ce record, c’est également le career-high de Malone en Playoffs (61 en saison régulière, 50 en postseason). C’est rare de voir un mec taper son record perso à quasiment 37 balais mais Karl était ce genre de phénomène, lui qui tournait encore à des moyennes de 25,5 points et 9,5 rebonds au cours de sa quinzième saison NBA. On vous l’a dit, en matière de durabilité, ce mec-là était tout simplement énorme.

« L’un de nos héros, c’est Cal Ripken Jr. [un joueur de baseball qui a enchaîné plus de 2 600 matchs, record MLB, ndlr.]. Vous ne pouvez pas stopper Father Time, mais vous pouvez le ralentir en vous tenant prêt. J’essaye de faire le nécessaire pendant l’été et durant la saison. Les gens peuvent dire qu’on est vieux autant qu’ils veulent, mais on va continuer à jouer et pousser. »

– Karl Malone après sa perf’ XXL

Pour la petite histoire, le Jazz a logiquement raflé ce Game 1 104-93, avant de remporter la série lors d’un cinquième match décisif à Salt Lake City (le premier tour se jouait au meilleur des cinq rencontres à l’époque). Karl Malone et ses copains sortiront cependant au deuxième tour face aux Portland Trail Blazers, qui tomberont eux face aux futurs champions, les Lakers.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top