Nuggets

Austin Rivers débarque chez les Nuggets : contrat de dix jours pour le fils du Doc, pas le temps de se tourner les pouces

austin rivers

On ne pensait pas que la valeur du joueur avait autant baissé.

Source image : NBA League Pass

Disparu des radars depuis son cut par le Thunder, Austin Rivers a enfin trouvé un endroit où rebondir. C’est du côté du Colorado qu’il faudra regarder pour voir l’ancien des Clippers. 

Année difficile pour le fils de Doc Rivers. Progressivement mis sur la touche par Tom Thibodeau malgré des chiffres à peu près dans ses standards (7 points en 21 minutes, 43% au tir, 36% de loin), le combo guard avait été tradé du côté du Thunder et puis coupé par Sam Presti, lequel préférait miser sur ses jeunes. Ça, c’était il y a trois semaines. Depuis ? Rien du tout. On a parlé de lui du côté des Bucks mais la rumeur d’un deal entre les deux parties est vite tombée aux oubliettes. On imaginait quand même qu’un contender allait montrer son intérêt pour un joueur avec son vécu et surtout à un prix réduit. C’est finalement Tim Connelly et Denver qui ont tenté le coup, comme l’a confirmé ce cher Marc Stein du New York Times.

Impossible de ne pas penser à la blessure de Jamal Murray quand on voit ce contrat sur la table. Privé de son meneur titulaire et avec les seuls Monte Morris et Facundo Campazzo pour assurer la responsabilité à la mène, Denver se devait de se renforcer un peu avant d’attaquer le dernier quart de la saison. Capable d’évoluer en 1 mais aussi à côté d’un vrai meneur, Austin Rivers peut rendre des services à Mike Malone. On sait qu’il n’a pas la stature d’un titulaire mais il apportera du scoring, une capacité à se créer son propre tir et quelques bombes de loin à la second unit. Une petite étincelle supplémentaire alors que le banc du Colorado a parfois montré des limites. Étonnamment, le joueur n’a pas pu obtenir davantage qu’un contrat de dix jours. Il avait pourtant signé un contrat de 10 millions sur trois ans en novembre dernier, au moment de rejoindre Big Apple. Il devra donc prouver sur le terrain et espérer voir ce deal être renouvelé deux fois avant de pouvoir signer un contrat jusqu’à la fin de la saison. En clair, le fils du Doc vient chercher de l’or mais il devra d’abord montrer sa propre valeur. En l’espace de dix jours, Denver aura six matchs à disputer. Dans l’ordre : Portland, Golden State, Houston, Memphis, New Orleans et finalement Toronto. Peut-être voudra-t-il se rappeler au bon souvenir de ses anciens copains des Rockets ? De toute façon, le temps lui est compté.

Austin Rivers fait une halte chez les Nuggets et il espère s’y installer pour de bon. Contrat de dix jours signé avec les hommes des Rocheuses et beaucoup de boulot pour combler (un peu) le vide laissé par Jamal Murray. 

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top