Celtics

Les Celtics signent Jabari Parker : cinquième équipe en trois saisons, Jabari continue sa tournée des States

Chicago, Washington, Atlanta, Sacramento et maintenant Boston.

Source image : YouTube

Tiens tiens, regardez qui voilà. Jabari Parker, ancien numéro 2 de la Draft, est de retour en NBA trois semaines après avoir été coupé par les Sacramento Kings. Et c’est désormais du côté de Boston que le produit de Duke va tenter de relancer sa carrière.

Not one, not two, not three, not four… Les mots de LeBron James prononcés à l’été 2010 nous viennent tout de suite en tête quand on pense à Jabari Parker, qui était d’ailleurs considéré comme le meilleur lycéen depuis le King mais qui aujourd’hui enchaîne les équipes bien avant d’enchaîner les perfs. D’après Shams Charania de The Athletic, Jabari a trouvé un accord avec les Boston Celtics sur un deal de deux ans. On n’a pas eu plus de précisions sur la nature du contrat mais on sait que les Verts ont coupé Moe Wagner pour libérer une place dans leur roster et ainsi accueillir Parker, actuellement dans le protocole sanitaire de la NBA. Pour rappel, Wagner était arrivé à Boston au moment de la trade deadline dans le cadre d’un transfert à trois entre les Celtics, les Bulls et les Wizards, dans lequel les C’s avaient notamment échangé le pivot Daniel Theis. En d’autres termes, Boston a lâché Theis et Javonte Green contre Jabari Parker et Luke Kornet. Voilà voilà. On imagine que Moe, intérieur de 23 ans tournant à 6,5 points et 3,2 rebonds en carrière, devrait retrouver une équipe assez rapidement. Pour en revenir à Jabari Parker, il va découvrir sa sixième équipe en carrière, et la cinquième depuis la saison 2018-19. Arrivé dans sa ville natale de Chicago après quatre années à Milwaukee, Parker est passé par les Bulls, les Wizards, les Hawks et les Kings. Juste pour info, il n’a que 26 ans le bonhomme. Victime de deux grosses blessures au genou au début de sa carrière, JB n’a pas réussi à répondre aux attentes placées en lui au moment de la Draft mais va désormais tenter de rebondir à Boston.

Et on peut comprendre l’intérêt des Verts pour Jabari. On peut lui faire beaucoup de reproches mais s’il y a bien une chose qu’il sait faire, c’est scorer. Tournant à presque 15 points de moyenne en carrière à 49,3% au tir, Parker sait mettre le gros ballon orange dans le panier et il n’a pas besoin de beaucoup de minutes pour se montrer productif en attaque. En ce sens, il peut servir à Boston, qui ajoute donc un peu de profondeur à son frontcourt et une option offensive en plus. Si les Celtics tournent bien actuellement avec cinq victoires consécutives, ils ont pas mal galéré cette saison à cause du manque de soutien derrière Jayson Tatum et Jaylen Brown. C’est notamment pour cela que les C’s ont recruté Evan Fournier à la trade deadline, histoire d’apporter du playmaking et du scoring à l’attaque, orpheline de Gordon Hayward et obligée de se débrouiller avec un Kemba Walker pas vraiment au top. Mais Boston a également régressé défensivement cette année par rapport aux précédentes campagnes et sur ce point, il ne faudra pas compter sur Jabari. Parker, qui n’a joué que 41 matchs sur les deux dernières saisons, devra en tout cas retrouver le rythme assez rapidement pour espérer apporter sa contribution.

Nouvelle opportunité pour Jabari Parker, qui continue son tour des States. À lui de contribuer et de convaincre pour espérer rester plus longtemps que quelques mois dans sa nouvelle franchise. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top