Lakers

Ben McLemore rebondit aux Lakers : merci Houston pour le cut, objectif back-to-back à Los Angeles

Ben McLemore

« I’ve decided to take my talents to the Los Angeles Lakers. »

Source image : YouTube

Coupé par les Rockets le week-end dernier, Ben McLemore n’aura pas tardé à trouver un nouveau point de chute, et quel point de chute ! L’ancien arrière de Sacramento vient de signer chez les Lakers, champions en titre, où il occupera le dernier spot disponible dans le roster jusqu’à la fin de la saison.

Si la chasse aux œufs a eu lieu ce week-end, la chasse aux agents-libres a démarré depuis deux semaines et elle est toujours aussi chaude. Il ne se sera en effet écoulé que quelques petits jours entre le départ de Houston de Ben McLemore et son arrivée aux Lakers. La lutte avec les Bucks aura été intense pour savoir qui allait remporter la mise. Mais le fait que le joueur partage le même agent que LeBron James et Anthony Davis a dû bien aider à pousser son dossier vers la Californie. Il sera donc probablement la dernière recrue de la saison des Lakers, et son contrat durera jusqu’à la fin de la saison.

Les Lakers remplissent donc leur dernier spot avec un joueur au profil qui manquait un peu dans leur effectif. Un bon 3&D capable de rentrer le bon shoot au bon moment, quand toute l’attention de la défense sera concentrée autour d’AD et de BronBron (au hasard). Malgré ses 33% de la buvette cette saison, il tournait à plus de 40% lors des deux dernières saisons à Sacramento puis à Clutch City, apportant grande satisfaction à Daryl Morey à l’époque. Il ne faut pas oublier que le contexte de la franchise texane cette année n’a pas dû aider l’ancien sniper du Kansas à rester au même niveau de performance. Et ça, Frank Vogel et Rob Pelinka en sont bien conscients. Tous les deux savent que ce n’est qu’une petite baisse de régime d’un joueur qui reste assez efficace dans ce domaine. Les Lakers compteront sur lui pour faire sortir les parapluies chez les adversaires. D’autant plus que cette équipe manquait justement de fins shooteurs derrière les 7m23. Sur le banc, seul Wesley Matthews correspondait déjà à ce profil, ce qui est clairement insuffisant en NBA en 2021. Surtout que l’ancien joueur des Mavericks n’est plus l’Iron Man qu’on a connu par le passé et qu’il a enchaîne les petites périodes d’indisponibilité ce qui peut être compromettant pour l’équipe. Encore dans la fleur de l’âge, Ben McLemore saura répondre présent plus souvent.

Arrivé à Houston à la fin de l’ère James Harden, Ben McLemore n’aura pas eu assez de temps pour s’imposer comme un élément fort pour les Fusées quand l’équipe était encore compétitive. Ceci dit, son départ du Texas était une aubaine pour lui vu les résultats actuels. Benny quitte donc l’avant-dernier bilan de la Ligue (13-37) pour rejoindre les champions en titre, toujours en lice pour le back-to-back et qui ne feront plus rire personne au retour de leurs deux joueurs stars. On dit merci Rich Paul pour les travaux ! Même s’il n’est pas le joueur le plus talentueux de sa génération, le septième choix de la Draft 2013 peut rendre de fiers services aux pourpre et or. Désormais cinquièmes de la Conférence Ouest, les Lakers mettent donc la main sur un nouveau renfort de poids pour corriger le tir avant le début des Playoffs et récupérer l’avantage du terrain en vue du premier tour.

Les Lakers clôturent leur roster avec un 3&D qui tourne à 7,4 points et 2,1 rebonds de moyenne cette saison. Ben McLemore sonne comme l’arrivée idéale pour le banc de cette équipe et peut-être même pour son cinq majeur avec tous les blessés actuellement…

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top