Thunder

Moses Brown récompensé par un contrat au Thunder : cure de jeunesse du côté d’OKC, l’équipe sera bientôt éligible pour la NCAA

Moses Brown

Moses Brown, la nouvelle coqueluche à OKC.

Source Image : Youtube

Le Thunder tient son ultime signature en la personne de Moses Brown. Jeune pivot de 21 ans, il entre dans le projet « 100% jeunes » déployé par le front office du Thunder. Une signature méritée au vu de ses récentes performances.

Les nouvelles révélations NBA continuent de fleurir du côté de l’Oklahoma. C’est désormais au tour de Moses Brown, joueur d’OKC depuis le début de saison via un two-way contract, de signer un nouveau deal avec la franchise guidée par Sam Presti. On parle d’un contrat de plusieurs années selon Marc Stein du New York Times, mais on ne connaît pas les termes exacts. En tout cas, ce n’est pas vraiment étonnant quand on voit les prestations du jeunot sur le parquet, même s’il a pris la mauvaise habitude de figurer du mauvais côté des posters. Le jeune intérieur a notamment réalisé un match de fou furieux contre Boston samedi avec 21 points inscrits pour 23 rebonds. On appelle ça un double double-double et ça, très peu sont capables de le faire.

Avant de s’illustrer avec le Thunder, ce joueur non-drafté avait joué une partie de la saison en G League avec le OKC Blue, où il avait été nommé dans la All-NBA G League Team de la saison, ainsi que dans la meilleure équipe défensive. Non gardé par les Blazers la saison dernière, le Thunder a fait un bon coup en le récupérant et en lui accordant du temps de jeu régulier qui a augmenté depuis ces dernières semaines (17,5 minutes, cinq titularisations en 16 matchs, 8,3 points à 62% au tir, 7,9 rebonds, 1,1 contre de moyenne). Il profite en effet de la politique de la franchise qui donne plus que jamais la priorité aux jeunes au détriment des joueurs « d’expérience » qui eux sont gentiment laissés de côté. Alors que la trade deadline a eu lieu jeudi dernier, Al Horford a appris ce week-end qu’on ne comptait plus sur lui cette saison, et regardera donc la fin du championnat depuis son canapé. Austin Rivers a aussi fait les frais de cette mise à la porte des vieux. À peine devenu un joueur de l’Oklahoma dans le cadre d’un trade à trois équipes avec les Knicks et les Sixers, sa nouvelle franchise l’a immédiatement coupé. On a aussi dit au revoir à Trevor Ariza et à George Hill.

Maintenant, derrière Luguentz Dort et Shai Gilgeous-Alexander, place à Théo Maledon, Aleksej Pokusevski et donc Moses Brown. Le Thunder bénéficie d’un effectif très jeune (24 ans de moyenne d’âge), ainsi qu’un nombre très réduit de gros contrats à payer (il n’y a que celui d’Al Horford). Vous ajoutez à ça une collection record de choix de Draft et vous obtenez des bases très saines pour la reconstruction.

Moses Brown est donc le nouveau nom à retenir. Comme Luguentz Dort l’an passé, il vient d’obtenir un vrai contrat en cours de saison et voudra désormais aider à la reconstruction ainsi que la progression du Thunder pour les années à venir.

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top