Thunder

Al Horford sacrifié sur l’autel de la jeunesse : le projet jeunes du Thunder est ainsi fait, alors Tonton Al ne jouera plus de la saison

Al Horford 28 mars 2021

Disons que pendant qu’on écrivait ce papier, Moses Brown prenait 19 rebonds en une mi-temps.

Source image : YouTube

On l’a appris hier en soirée alors que l’essentiel des réactions convergeait plutôt vers Brooklyn et son assemblage de stars : Al Horford ne jouera plus de la saison pour le Thunder, de manière à laisser un maximum de place au développement des jeunes de la franchise. A bientôt 35 ans et avec 53 millions à toucher au cours des deux prochaines saisons, Tonton Al est à un nouveau tournant de sa carrière. Direction les Nets ? Nan, on déconne, mais imagine quand même.

Il était arrivé à Oklahoma City avec l’étiquette de Jean-Paul Rouve dans nos jours heureux : directeur de colo. Une équipe jeune, très jeune, et un très assumé rôle de daron à jouer dans le vestiaire, à la manière de Chris Paul la saison passée mais sans le côté Hall Of Famer. Ce ne fut pas un échec, loin de là, le quintuple All-Star posant même ses meilleures stats depuis 2016 et son arrivée d’alors à Boston, des stats donc mais tout en faisant le taf demandé à savoir accompagner  au mieux les U20 de Mark Daigneault. 14,2 points, 6,7 rebonds, 3,4 passes, quasiment un contre et une interception par match, des victoires grâce à un collectif léché et des individualités qui font le boulot, et donc cette annonce hier soir : ça se passe bien mais ça peut être encore mieux, lisez entre les lignes on gagne un peu trop souvent pour aller chercher un gros gros pick à la prochaine draft, alors mettons de côté les mecs trop bons et laissons jouer les plus jeunes 42 minutes par match en prévision d’un avenir ensoleillé.

On ne reverra donc plus le vétéran dans la raquette d’OKC cette saison, et selon Adrian Wojnarowski il ne bougera pas non plus d’ici cet été. Pas de buyout même si c’est la mode, pas de buyout notamment car le coquin s’est mis bien et a encore plus de 50 millions à prendre sur les deux prochaines saisons, mais plutôt un trade ou en tout cas une porte de secours qu’aurait promis Sam Presti à son soldat en fin de saison. A voir désormais qui sera capable d’absorber la saison prochaine 26 millions dans son cap space pour un joueur pas tout à fait rincer mais à quelques hectomètres de son prime, alors qu’à OKC on continue son barouf, à savoir jouer la carte du progrès, et dans cette optique c’est le tout gamin Moses Brown, très en vue dernièrement, qui devrait voir ses responsabilités accrues à un âge (21 ans) où un humain normal passe ses journées devant des écrans ou à manger ses crottes de nez, alors que les Darius Bazley, Isaiah Roby ou l’inénarrable Aleksej Okusevksi pourraient égalemen profiter de la place laissée par leur vieux collègue.

On ne fait pas les choses à moitié dans l’Oklahoma et Al Horford est donc sacrifié pour faire de la place aux jeunes et pour assurer quelques défaites de plus en vue de la Lottery. Pour Tonton Al ? Rendez-vous cet été pour connaitre une destination qui pourrait être… la dernière d’une longue et belle carrière.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top