Knicks

Les Knicks battent l’équipe C des Bucks mais… perdent Mitchell Robinson : ce qui ne te tue pas te rend plus fort, enfin on espère

Mitchell Robinson 28 mars 2021

Le destin ne leur fera donc aucun cadeau…….

Source image : YouTube

Quelle saison… particulière pour les Knicks. Tout d’abord annoncés autour des dernières places de l’Est, comme d’hab, puis très vite devenus darling de leur conférence grâce à un Julius Randle level all-star, un Tom Thibodeau ayant ramené en ville un vrai mood défensif, et tout un tas d’autres belle surprises. Cette nuit, face à une drôle d’équipe C des Bucks et déjà privés de Julius Randle, les Knicks ont du se résoudre à dire au revoir à Mitchell Robinson, tout juste revenu d’une fracture de la main et cette fois-ci victime d’une… fracture du pied. Terrible nouvelle pour les Knicks, qui vont encore devoir retrouver des ressources… on ne sait où.

La drôle de boxscore maison, c’est juste ici

Pas cool le karma. Car on peut dire ce qu’on veut, si les Knicks vont en Playoffs cette année, ce qui semble plutôt bien parti, cet exploit ils seront allé le chercher tous seuls, comme des grands. Cette nuit ? Un match qui ne restera pas dans les annales, à partir du moment où côté Bucks les leaders s’appelaient Sam Merrill, Julius Nwora, Axel Toupane, le mauvais Antetokounmpo ou encore Mamadi Diakite. Pas de Giannis, pas de Middleton, pas de Holiday ni même de Bobby Portis, et une soirée qui aurait donc du être une fête pour les Knicks. Au final la victoire est logique mais elle a très mauvais goût, la faute à la foudre qui a donc terrassé Mitchell Robinson après six minutes seulement, sur une lutte anodine au poste avec Brook Lopez. Le pivot de NYC retombe lourdement sur son pied droit, s’écroule en se tenant ledit pied, parvient finalement à se relever, et, badass time, à aller contester un dernier tir des Bucks, mais le pauvre géant doit se résoudre rapidement à sortir du terrain en boîtant très bas. Stop, on ne parle plus du tout du match, d’autant plus qu’un début de verdict tombera très vite concernant la blessure :

On vous fait grâce de la traduction, fractured vous avez compris et vous n’êtes pas sans savoir que foot n’a rien à voir avec Neymar ou Leo Messi. On en saura évidemment plus sur la durée de son absence, dès le retour de l’équipe à New York, mais il ne fait guère de doute que la saison du grand garçon semble bien compromise. Interrogé en fin de match à ce propos, Derrick Rose apprendra pour sa part en direct la gravité de la blessure de son grand copain et ne trouvera tout simplement pas tous les mots, tristesse et mauvais souvenirs oblige.

Cette nuit les Knicks ont encore gagné, grâce à leur backcourt Burks / Barrett / Quickley / Rose, mais l’unique raison de sourire très petitement du côté des fans des Knicks reste de se dire que le squad de coach Thibs… avait déjà plutôt très bien géré l’absence de Mitch quand il s’était pété la main. Se battre, toujours, ne jamais rien lâcher, peu importe qui est sur le terrain. Mais ce à quoi on pense ce matin ? C’est que les Knicks ne seront, décidément, jamais tranquilles.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top