Magic

Sources : Evan Fournier transféré à Boston, New York ou Dallas à la trade deadline ?

evan fournier

Evan Fournier, dans le radar de beaucoup de franchises cette semaine.

Source image : NBA League Pass

C’est un de noms les plus mentionnés en cette semaine de trade deadline NBA, que ce soit pour les joueurs américains comme français. Dans sa dernière année de contrat à Orlando, et avec un bagage offensif ainsi qu’une expérience qui séduit beaucoup de franchises, Evan Fournier est au centre de beaucoup de conversations actuellement. L’heure de faire le point, avec les toutes dernières infos : league sources tell TrashTalk.

______

28 ans, neuf années passées en NBA, trois participations en Playoffs et une image de nice guy qui s’entend bien avec ses coéquipiers, Evan est comme qui dirait dans son prime. S’il n’a participé qu’à 24 des 42 rencontres jouées par le Magic cette saison, notamment suite à quelques pépins physiques au niveau des adducteurs, on ne peut pas dire que le tricolore a gardé ses mains dans ses poches lorsqu’il était en short sur le parquet : 19,1 points, 3,1 rebonds, 3,6 passes, 5 lancers provoqués par match, ce sont ses meilleures moyennes en carrière, tout simplement. Si vous y ajoutez 38% de réussite derrière l’arc et la réputation qu’il s’est faite à assurer dans le money-time, vous avez un joueur forcément présent dans le viseur de plusieurs franchises NBA.

Mais c’est évidemment la situation contractuelle de Fournier qui fait augmenter le buzz autour de son nom en ce moment. Dans sa dernière année de contrat avec le Magic (17 millions de dollars), Evan sera agent-libre cet été et la franchise d’Orlando se demande justement dans quelle direction aller. Doit-on garder la traction Evan Fournier – Nikola Vucevic qui nous a menée en Playoffs dernièrement ? Faut-il conserver ces joueurs au prix fort ? Ou bien laisser place à la jeunesse, ces garçons à fort potentiel qui ont été sélectionnés récemment et qui doivent faire leurs preuves au plus haut niveau (Mo Bamba, Jonathan Isaac, Cole Anthony, Markelle Fultz) ?

Une chose est sûre, les équipes sont nombreuses à essayer de récupérer Fournier sur cette semaine de trade deadline, les rumeurs s’enchaînent. La solidité de son jeu et la possibilité de le prolonger cet été rendent son profil intéressant, notamment dans les bureaux de managers suivants :

  • Boston Celtics

On en parlait ce mardi, la piste Evan Fournier a été mentionnée dans la nuit de lundi et elle gagnerait en crédibilité au fil des heures qui passent. Les Celtics, qui veulent renforcer leur groupe à huit semaines des Playoffs, seraient focalisés sur la gestion du dossier Aaron Gordon en priorité. Mais l’ailier-fort d’Orlando ne serait pas le seul à quitter sa franchise : Evan ferait lui aussi le trajet, la franchise de Boston étant très séduite par son profil vis-à-vis des besoins de scoring et de création balle en main. Info importante à prendre en compte, les Celtics seraient intéressés à l’idée de prolonger le contrat Fournier dans la foulée. Mais à quel prix ? Il suffit de voir la situation salariale des Celtics (131 millions garantis en salaire la saison prochaine) pour comprendre que cela pourrait vite devenir compliqué à la table des négociations, d’autant plus qu’Evan évolue à un niveau que certains arrières mieux payés n’arrivent pas à matcher cette saison (Gary Harris 19 millions, Buddy Hield 24 millions). Boston est donc très chaud sur Fournier, mais à voir comment le transfert se mettra en place avec autant d’éléments à prendre en compte.

  • New York Knicks

Nous avions déjà pu discuter de la piste Fournier chez les Knicks, la franchise de New York serait de nouveau agressive autour d’Evan en ce début de semaine. Concernant les Knicks eux-mêmes, plusieurs choses importantes à savoir. Besoin de renfort indéniable au poste d’arrière, comme on a pu le voir avec des rumeurs autour de Victor Oladipo et J.J. Redick ces derniers jours. Evan rentre donc dans ce rang, d’autant plus que Leon Rose – nouveau dirlo à New York – serait un grand fan du jeu de Fournier, ce qu’il n’a pas hésité à faire savoir dans les médias locaux. Il est indéniable que la franchise de la Grosse Pomme souhaite retrouver les Playoffs et donc consolider son beau début de saison (7ème à l’Est aujourd’hui) avec une grosse acquisition à la deadline. Ajouter Evan dans le cinq majeur serait un vrai plus pour Tom Thibodeau et son staff, Thibs dont les liens avec Steve Clifford – coach actuel du Magic – sont de longue date puisqu’ils étaient tous les deux assistants chez les Knicks au début des années 2000. Si en plus la franchise peut prolonger Fournier à New York, que demande le peuple ? Le Français a toujours aimé jouer au Madison Square Garden, l’a dit à plusieurs reprises publiquement et a réalisé quelques beaux cartons sur place. Les Knicks sont donc de retour sur la piste Fournier avec un entrain encore plus fort sur ces dernières heures.

  • Dallas Mavericks

On n’a pas souvent parlé d’eux ces derniers temps en lien avec Evan, et pourtant c’est peu dire si la piste chaufferait actuellement. Evan Fournier pour venir booster la ligne arrière des Mavs, aux côtés de Luka Doncic ? Une perspective qui pourrait aussi bien convenir à la franchise qu’au scoreur de Charenton. On le sait, Dallas souhaite monter en température à l’approche des Playoffs, et la saison de Josh Richardson – titulaire au poste 2 – a jusqu’ici été assez décevante compte tenu des attentes. Très probablement agent-libre cet été (player option à 12 millions pour Richardson), l’arrière de 27 ans défend solidement mais il n’a pas le package offensif ni l’expérience que propose Evan sur le terrain. Avoir Fournier en second créateur serait donc une piste séduisante chez les Mavs, une prolongation cet été aurait là aussi du sens. Car il ne faut pas oublier que le Français sera agent-libre, donc décidera d’où construire les prochaines années de sa vie. Dans une équipe compétitive comme celle de Rick Carlisle, avec un jeu séduisant et un véritable maestro en franchise player ? La logique est facile à comprendre. Dallas tente donc d’entourer Doncic au mieux, et quitte à renforcer la connexion européenne autant se faire plaisir à la deadline.

  • Spurs, Nuggets, Nets

Dans une moindre mesure, trois autres franchises ont montré leur intérêt et décroché le téléphone pour savoir ce qu’il faudrait envoyer en échange d’Evan Fournier. Les Spurs (DeMar DeRozan), les Nuggets (Gary Harris / Will Barton) et les Nets (Spencer Dinwiddie) ont tous été actifs. Reste à voir comment Orlando fait monter la sauce, avec un management qui a montré à quel point la récupération de picks de Draft était importante pour tourner la page sur les années à venir.

Y a-t-il de fortes chances pour qu’Evan Fournier soit transféré lors des prochains jours, des prochaines heures ? Oui. Y a-t-il un paquet de franchises qui sont sur son dossier au moment où on vous parle ? Oui, également. Accrochez votre ceinture, les rumeurs vont continuer à circuler et on surveillera de très près le trio Celtics – Knicks – Mavs d’ici jeudi soir…

Sources : TrashTalk

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top