NCAA

Cade Cunningham dit au revoir à la March Madness : fin de l’aventure NCAA, rendez-vous dans quelques mois avec le first pick ?

On l’attend les bras ouverts.

Source image : YouTube

Il faisait évidemment partie des principaux joueurs à suivre lors de cette March Madness 2021. Cade Cunningham, favori pour être le premier choix de la prochaine Draft NBA, était attendu mais son aventure dans le grand tournoi NCAA vient déjà de s’arrêter. Élimination contre Oregon State dimanche, y’a plus qu’à se donner rendez-vous dans quelques mois. 

Dans une March Madness qui porte plus que jamais son nom cette année, on a eu droit à un énième upset dimanche avec la défaite d’Oklahoma State face à l’université d’Oregon State. Bien dominés en première mi-temps, les Cowboys de Cade Cunningham n’ont pas réussi à renverser la vapeur en seconde et vont désormais regarder le reste de la compète depuis leur canapé. Et ça, ça signifie que la carrière universitaire de Cunningham fait désormais partie du passé, lui qui devrait être appelé en premier par Adam Silver dans quelques mois. Bien entendu, rien n’est jamais gravé dans le marbre, d’autant plus que Cade ne s’est pas forcément montré à son avantage lors de la March Madness : 9/34 au tir (6/19 du parking, 15/19 aux lancers-francs) sur les deux matchs joués par Oklahoma State (19,5 points, 4,5 rebonds, 2 passes et 3,5 interceptions de moyenne tout de même au final), forcément ça pique un peu. Hier face aux Beavers (24 points), Cunningham a parfois donné l’impression de pouvoir porter ses copains sur les épaules, mais sans succès en fin de compte. Pas dans son meilleur soir niveau adresse, pas forcément bien accompagné non plus, et surtout pas assez utilisé en fin de match quand il aurait pu faire la diff’ (au lieu de ça les Cowboys ont enchaîné les briques…), Cade Cunningham avait sans doute imaginé un autre scénario pour sa seule participation à la March Madness. Mais c’est aussi ça la magie de la NCAA, et c’est désormais vers la Draft NBA que Cade va se tourner une fois qu’il aura digéré le tout.

« C’était quelque chose de spécial. Je ne peux pas le dire autrement. Le plus important, c’est que je me suis entouré de bonnes personnes, c’est surtout de ça dont je suis fier. Je pense que j’ai vraiment grandi en côtoyant de bonnes personnes qui m’ont poussé à être quelqu’un de bien sur comme en dehors du terrain. Cela va me manquer, clairement. »

– Cade Cunningham sur son expérience universitaire, via ESPN

Malgré cet échec, on doute que la cote de Cade Cunningham soit affectée. Durant toute sa campagne freshman, le prospect d’Oklahoma State s’est positionné pour être le premier choix d’une Draft qui s’annonce bien lourde, et ce n’est pas cette fin décevante qui devrait bouleverser cela. Dans la quasi-totalité des Mock Drafts, Cunningham se situe tout en haut devant des jeunots comme Evan Mobley (USC) et Jalen Suggs (Gonzaga), ainsi que les deux pépites passées par la case G League, à savoir Jalen Green et Jonathan Kuminga. Vu le potentiel et le talent de Cade, son premier spot semble safe. Et l’équipe qui gagnera la Loterie devrait se jeter sur lui, que ce soit Minnesota, Detroit, Houston ou n’importe qui d’autre.

Cade Cunningham aurait aimé prolonger son expérience universitaire un peu plus, mais la March Madness est impitoyable et ne laisse pas la place à l’erreur. On l’attend désormais les bras ouverts en NBA, car on parle d’un jeune phénomène qui pourrait bien faire partie des grandes stars de la Ligue lors de la décennie 2020.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top