PUBLI-RÉDACTIONNEL Sneakers Basket

La collection Tarmak x NBA est en ligne : cocorico, du produit à la conception 100% française débarque sur les parquets !

Cocorico !

Source image : Tarmak

C’est la très grosse collab de ce début d’année dans le monde du sportswear. Tarmak, la marque de basketball de Décathlon, s’est associée avec la NBA et nous dévoile une première collection aguichante et prometteuse de produits techniques pour tous les hoopers de la planète orange ! Du matos beau, coloré et donc officiellement disponible en ligne depuis ce mercredi matin. Une fierté tricolore qui montre, une fois de plus, que Tonton Adam et sa Ligue apprécient beaucoup la France.

LA COLLECTION TARMAK X NBA EST DISPONIBLE DÈS MAINTENANT SUR DECATHLON.FR

Il y a des signes qui ne trompent pas. Ces dernières années, la NBA a multiplié les rapprochements avec notre pays, le climax de cette relation se situant pour l’instant le 24 janvier 2020 avec le premier match de saison régulière disputé sur le sol français, à l’AccorHotels Arena de Paris. Maintenant que l’Association est lancée, elle ne compte certainement pas s’arrêter en si bon chemin, d’autant que tous les feux sont au vert et que l’engouement des Frenchies ne fait qu’augmenter année après année – en tout cas, ici, on fait tout pour. C’est donc en toute logique que Tarmak et la NBA ont fait un pas l’un vers l’autre pour se serrer la poigne et continuer à gâter les fans très engagés de l’Hexagone avec une collaboration prometteuse qui vient déjà d’accoucher d’une première belle collection. On le répète pour les retardataires qui sont allés s’asseoir discrètement au fond du gymnase, ce sont pas moins de 76 produits qui arrivent dans les rayons virtuels de decathlon.fr aujourd’hui et qui passeront vite dans le magasin Décat en bas de chez toi, dès le mercredi 24 mars prochain. Au programme, une gamme de sous-vêtements thermiques, des maintiens musculaires, des protections et surtout des chaussures, pour adulte et junior, aux couleurs des neuf franchises NBA parmi les Lakers, Clippers, Warriors, Rockets, Bucks, Nets, Heat, Knicks et Celtics. De quoi se mettre bien sans vider toutes ses poches et en restant chauvin (il faut bien) avec des produits conçus chez nous, en France. Cocorico ? Cocorico !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TARMAK (@tarmak_basket_officiel)

Pour cette grande annonce, Tarmak a tenu à faire les choses bien. Créée en 2016, la marque du Nord avait mis son plus beau costume au moment d’aller toquer à la porte de la NBA dans le but de lancer un partenariat longue durée avec une ligue sportive nord-américaine, une première chez Décathlon. Dès le début de Tarmak, il y a un peu plus de quatre ans, cette collaboration faisait rêver dans les bureaux lillois. Oui, il est possible de travailler dans l’industrie du sport en France et de se retrouver à designer des produits officiels aux couleurs des franchises de la NBA. En tout, il aura fallu deux ans de travail acharné et de rencontres en coulisses pour mettre en place ce partenariat entre deux entités internationales à l’ambition commune : développer et promouvoir la pratique de basketball dans le monde entier. Comme une évidence ! Car même si les produits sont conçus chez nous, ils seront disponibles un peu partout sur le globe, de l’Asie à l’Afrique en passant par le Moyen-Orient et l’Amérique latine sans oublier l’Europe. Les Erasmus ou exchange program, vous n’avez pas été oubliés et ce sont donc un paquet de pratiquants qui vont pouvoir en profiter. De quoi promettre aussi une belle concurrence pour la Team USA d’ici quelques années avec toutes les vocations qui vont naître un peu partout grâce à cette collection stylée et technique qui se veut aussi accessible.

Au niveau du process, pas de surprise ou plutôt une bonne puisque Tarmak maîtrise toutes les étapes de conception de ses produits et invente régulièrement de nouvelles technologies pour rester compétitif. Avant de sortir en magasin, chaque produit est imaginé, dessiné, conçu, développé et testé avec amour et exigence par une équipe d’experts basés au siège international des sports collectifs de Décathlon dans l’agglomération lilloise. En plus, la NBA a également un droit de regard et tous les produits de la collection qui sort aujourd’hui ont été conjointement validés par Tarmak et les équipes d’Adam Silver. L’objectif est simple, concilier les caractères innovants et accessibles de la marque avec la passion des pratiquants pour la NBA et ses franchises en proposant des produits techniques, uniques et singuliers à des prix qui restent doux pour le portefeuilles. Nous avons eu la chance de poser quelques questions à Maxime Talan, designer produit chez Décathlon en charge de la conception des chaussures NBA adultes, qui nous a partagé son ressenti et son excitation à l’occasion de cette sortie.

TrashTalk : En quoi est-ce différent de designer des produits de basket et plus particulièrement des sneakers ?

Maxime Talan : Parmi tous les sports, le basket est celui où il y a le plus d’évolutions, par rapport aux technologies notamment. Il y a des identités fortes et c’est là où ça bouge le plus. Pour un designer, c’est vraiment un des meilleurs sports pour travailler des chaussures.

TT : Qu’est-ce qui a changé dans ton travail avec cette collection ?

MT : C’est la paire de chaussures la plus performante, et aussi chère, qu’on ait conçue et pour nous c’est nouveau. Ça nous fait nous poser des questions différentes et je dois travailler un peu différemment aussi. Il y a des prises de décisions qui ne sont pas du tout les mêmes. Chez Décathlon, il y a un historique. La création de chaussures n’était pas au centre de la stratégie mais c’est quelque chose qui a beaucoup évolué et tout est en train de s’accélérer avec le partenariat avec la NBA. En interne on rêve un peu plus et on a une approche plus jusqu’au-boutiste. On fait des choix de matériaux que l’on n’aurait pas pu se permettre avant. Aujourd’hui on veut faire en sorte que tout le monde puisse s’acheter des produits de basket très performants.

TT : Qu’est-ce qui fait la force de cette chaussure ?

MT : En tant que designer, c’est la première paire pour laquelle on a fait des choix qui ne sont pas forcément orientés sur le prix mais plus sur la performance. On a beaucoup appris avec cette chaussure. On a aussi fait cette chaussure là de manière un peu différente par rapport aux autres. C’est la première chaussure qui va nous emmener sur d’autres terrains en termes de technologie et de crédibilité. C’est la première chaussure qui ne fait aucun compromis et qu’on peut vraiment revendiquer comme technique. Il y a beaucoup de parties à l’intérieur, 6 en tout, qu’on ne voit pas forcément. On a testé beaucoup de composants. On a mis une lame située entre deux mousses au milieu du pied, surtout à l’avant. Quand tu viens la contraindre, elle vient se tendre pour restituer l’énergie qu’elle a emmagasinée quand tu la plies. C’est ce qu’on a appelé notre système de semelle ultra dynamique TMK-BLADE qui a pour but de favoriser la relance.

L’idée générale avec cette chaussure c’était de se dire qu’on est un peu comme sur un ring de boxe. C’est-à-dire qu’on a un plancher un peu rigide et qui est mis sur des petits ressorts. Le but c’était de ressentir ces petits ressorts quand on l’a aux pieds. C’est une technologie dont on est plutôt fier et que l’on veut intégrer de manière pérenne dans notre offre. Sur tous les tests effectués, on est bien positionnés sur le marché, notamment en termes de dynamisme et de retour d’énergie.

TT : Pour quel style de joueur a été conçu cette chaussure ?

MT : C’est une chaussure polyvalente mais elle correspond plutôt à un style de jeu aérien pour aider les joueurs à sauter. Elle n’est pas pensée pour les joueurs qui restent plantés dans la raquette, c’est plutôt l’inverse.

TT : Concrètement, qu’est-ce que ça change dans ton quotidien de bosser avec la NBA ?

MT : Tout est allé très vite. Dans un premier temps, c’est une reconnaissance de notre travail car ils ont estimé que nos produits étaient assez techniques pour être brandés NBA. Ce n’est que le début de notre collaboration et ça nous change déjà beaucoup. On veut avoir un discours ouvert et sincère et on n’a rien à cacher, au contraire. Cette première collection va nous permettre de nous exposer un peu et de récupérer des feedbacks pour continuer de nous améliorer. Cette collaboration, ça change surtout des choses quand on lance des nouveaux produits. Il y a beaucoup d’exigence et c’est cool parce que maintenant on se dit qu’il y a une part d’histoire du basket mondial qu’on connait tous et qu’on doit respecter. Ça c’est vraiment cool. Moi c’est tout ce dont j’aurais pu rêver quand j’ai commencer à faire des shoes.

TT : En termes de plaisir de travail justement, qu’est-ce que ce partenariat a changé pour toi ?

MT : C’est surréaliste parce que c’est allé tellement vite. Je suis passé d’une année où on se demande si on doit marquer Décathlon ou Tarmak sur nos chaussures à, « Oublie tout, mets les logos du Heat, des Lakers, etc. » Là, tout d’un coup les produits prennent une autre dimension et ça nous fait prendre un peu de recul par rapport à ce qu’on a fait. Si la plus grande ligue de basket au monde sélectionne ces produits, ça permet de réaliser le travail qui a été effectué. Maintenant, à nous d’écrire quelle est vraiment l’histoire de la NBA et de Décathlon et de donner du sens de tout ça. Le but ce n’est pas de voler toute l’histoire de la NBA et de dire que c’était nous, au contraire. C’est plutôt de créer une nouvelle histoire avec ça, avec un sens qui nous est propre et qui colle bien au sens général de Décathlon d’ailleurs. Aujourd’hui, si tu ne dépenses pas 60 euros, tu n’as pas un sous-vêtement thermique NBA. Maintenant l’idée c’est de montrer que c’est possible. Finalement je dirais que ce sont des produits qui sont assez vrais, et ça, j’aime bien. Je crois beaucoup en ce partenariat et aux collections futures.

TT : Pour finir, comment décrirais-tu la patte Tarmak ?

MT : On est encore en train de l’écrire. Aujourd’hui on cherche encore le sens et on ne veut pas se tromper. Je dirais que c’est assez honnête et j’aimerais pouvoir dire que ces produits sont directement liés à l’affect des gens. J’aimerais pouvoir dire que demain on sera capable de faire des produits pour les Suns ou pour les Hawks par exemple. Parce que jamais tu peux trouver des paires pour ces franchises aujourd’hui. Si demain on était capables d’être la marque des vrais fans et de proposer des choses quasiment introuvables sur le marché, ça ce serait top. Si je devais résumer la patte Tarmak, ça serait être vrai et honnête, pour tout le monde. Quand j’étais petit, je voyais les franchises comme des paquets de céréales avec une mascotte, des couleurs associées et tout cet univers qui entoure chaque équipe. En fait, c’est ça aussi que je trouve intelligent de la part de la NBA. J’aimerais qu’on puisse bosser ça et qu’on puisse dire aux gens : faites vous plaisir avec la NBA, ce n’est pas quelque chose d’exclusif pour l’équipe qui est championne chaque année. Il n’y a pas que quatre franchises en NBA.

Dans un contexte propice de développement rapide de la NBA en France, ce partenariat avec l’équipementier Tarmak a déjà été chaleureusement accueilli par le grand public qui va désormais pouvoir mettre la main sur tous ces produits. C’est une grande satisfaction pour une firme française comme Tarmak de s’engager dans une relation pérenne avec la plus grande ligue de basketball au monde et c’est un tournant dans le développement de la marque nordiste largement reconnue pour son savoir-faire labelisé Décathlon. On se permet de lâcher un petit cocorico et on souhaite longue vie à cette collaboration franco-américaine. A en croire Maxime, ce n’est que le début. Stay tuned.

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top