Mavericks

Kristaps Porzingis ne sera pas transféré par les Mavericks : « continuité » est le nouveau mot préféré de Mark Cuban

Kristaps Porzingis 4 février 2021

KP, ça bouge pas.

Source image : YouTube

Actuellement dans une bonne dynamique après un début de saison claqué, les Mavericks vont aborder la trade deadline en ayant un mot en tête : continuité. On ne devrait ainsi pas trop voir Dallas dans les transactions, et Mark Cuban assure que Kristaps Porzingis sera toujours dans le Texas dans dix jours.

Les Mavericks font clairement partie des équipes intrigantes de cette deuxième partie de saison. De retour en Playoffs la saison dernière pour la première fois depuis 2016 et vrai poil à gratter au premier tour (n’est-ce pas les Clippers ?), les Mavs sont en train de retrouver leur standing actuellement : sept victoires sur les dix derniers matchs, un bilan de 12-5 depuis le 3 février dernier, autant dire que ça tourne plutôt bien et cela a permis à la bande à Luka Doncic de retrouver le Top 8 de l’Ouest (bilan global de 20-18) après avoir visité les bas-fonds du classement lors des premières semaines de régulière. En voyant son équipe assurer depuis un mois et demi, Mark Cuban semble confiant pour la suite et ne devrait donc pas trop bouger au moment de la trade deadline. Invité de l’émission Live with Kelly and Ryan, le big boss de la franchise a effectivement indiqué que les Mavericks ne feront pas de petits moves pour tenter d’améliorer très légèrement l’équipe. Pour lui, la continuité passe avant et il compte donc sur le groupe actuel pour poursuivre sa montée en puissance. Et tout ça veut dire que Kristaps Porzingis n’ira nulle part. Parfois cité dans les rumeurs, l’intérieur letton est à Dallas et ce n’est pas prêt de changer selon Cuban. Le seul scénario où les Mavericks pourraient s’activer à la deadline, c’est si une star devient tout d’un coup disponible sur le marché pour potentiellement permettre au groupe de franchir un cap supplémentaire dans le Wild Wild West.

On comprend l’approche de Mark Cuban, surtout avec un KP plutôt en forme ces dernières semaines. Depuis ce fameux 3 février, Porzingis tourne à 22,5 points, 8,6 rebonds et 1,4 contre à quasiment 53% au tir dont un joli 42,7% du parking et presque 85% aux lancers-francs. Une production solide qui explique en partie la belle dynamique des Mavs. Son absence en début de saison (neuf matchs ratés) a participé aux résultats pas tip top de Dallas pour lancer sa campagne, et l’équipe texane a également souffert de plusieurs forfaits pour cause de COVID, sans oublier la petite forme de Luka Doncic ou encore la disparition soudaine de l’adresse extérieure, le départ de Seth Curry faisant particulièrement mal aux fesses. Mais tout ça, c’est aujourd’hui de l’histoire ancienne. Le groupe est quasiment au complet, les victoires suivent, alors autant voir ce que peut faire cette version-là de Dallas. On ne dit pas que les Mavericks vont soudainement réaliser une folle ascension au sein de la Conférence Ouest, mais ce n’est pas le genre d’équipe qui sera bonne à prendre en cette deuxième partie de saison ainsi qu’en Playoffs. Avec un Luka Doncic qui réalise une nouvelle campagne en mode MVP, un Porzi qui tourne, un Josh Richardson performant et un collectif solide, Mark Cuban estime visiblement que Dallas a ses chances pour faire du bruit en l’état actuel des choses. Et difficile d’être en désaccord avec lui.

Les Mavericks feront partie des franchises possédant de la marge salariale lors de la prochaine intersaison, et ils pourraient donc jouer un rôle cet été sur le marché des agents libres. Mais à la trade deadline ? Probablement pas. Le groupe actuel devrait être le groupe qui défendra les couleurs de Dallas en fin de saison. Reste à voir jusqu’où il peut aller.

Source texte : Live with Kelly and Ryan

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top