Rockets

P.J. Tucker très convoité avant la trade deadline : sortir du bourbier texan pour rejoindre un contender, bonjour l’aubaine

P.J. Tucker

Après les départs de Westbrook et Harden, bientôt le tour de Tucker, Gordon et Oladipo ?

Source Image : Youtube

Plus la trade deadline se rapproche, plus le départ de P.J. Tucker des Rockets devient vraisemblable. Alors qu’il arrive au terme de son contrat à la fin de la saison, la franchise texane ne compte pas le perdre sans contrepartie et étudie les opportunités d’échange alors que quatre équipes – et non des moindres – sont intéressées par le squatteur des corners.

Les fans de Houston ne sont pas au bout de leurs peines. La perte de James Harden en janvier et les retrouvailles cette nuit ont été déjà difficiles à vivre émotionnellement. C’est désormais au tour du grand soldat des Fusées, P.J. Tucker, de faire l’objet d’un très probable départ du Texas. Selon Adrian Wojnarowski, ils ne sont pas moins de quatre prétendants au titre à suivre sa piste, puisque les Lakers, les Bucks, le Heat et les Nets se seraient déjà renseignés sur les conditions de Houston pour lâcher leur ailier fort. Alors que le joueur avait évoqué l’idée de finir sa carrière aux Rockets cet été, la tendance a fortement changé depuis. Toujours selon le reporter d’ESPN, Clutch City, sauf surprise, va entamer les discussions pour étudier les contreparties proposées par les différentes franchises intéressées par Tucker.

Le vétéran des raquettes a le profil parfait pour jouer pour un candidat au titre. Fort défenseur à l’intérieur comme à l’extérieur de la raquette, il arrive très bien à gérer les face-à-faces contre des fins dribbleurs du backcourt adverses comme face aux big men. Il se contente de très peu de shoots par match et laisse volontiers le ballon aux coéquipiers s’occupant du scoring. Chose qui l’a rendu très célèbre au Texas, il peut rester perché sur un corner et dégainer un shoot ouvert efficace pour faire la différence. C’est de cette façon qu’il est devenu une pièce maitresse de l’effectif de Houston. Son rôle est devenu prépondérant dans le système de Mike D’Antoni puis de Stephen Silas. Sans compter qu’il est devenu également un chouchou de la fanbase de Houston. Seulement voilà, le talent a un prix et l’ancien intérieur des Suns avait réclamé une petite augmentation de la part des Rockets dans le cadre de l’extension de son contrat. A 7 millions de dollars annuels, il voulait passer à 10. Devant le refus des Rockets, en plus d’avoir vu partir les joueurs d’envergure de la franchise, Tucker semblerait désormais bien intéressé pour quitter le navire.

« Ce n’est même pas juste le montant de ma prolongation. C’est plutôt de faire partie d’une équipe où l’on compte sur moi. Personne ne veut être quelque part où on ne le veut pas. Il existe plusieurs manières de montrer que l’on compte sur quelqu’un. Ce n’est pas juste ce contrat. »

Mais Tucker n’est pas le seul dossier à gérer en amont de la trade deadline pour Rafael Stone, le successeur de Daryl Morey. Le Woj a rappelé dans son intervention sur ESPN que Victor Oladipo suscite l’intérêt de plusieurs équipes – sans indiquer lesquelles – après son refus de prolonger avec les Rockets au-delà de cette saison. Autre joueur majeur de l’effectif texan, c’est Eric Gordon, une fusée depuis 2016, qui pourrait également décoller pour une autre destination. Contrairement à ses deux coéquipiers, il n’est pas en fin de contrat à Houston mais son salaire très gourmand (75 millions de dollars sur 4 ans jusqu’en 2024) par rapport à son rendement actuel (31% de réussite moyenne au shoot sur les 5 derniers matchs, pour 13 points de moyenne sur cette même période) pourrait pousser les Rockets à le trader. D’autant qu’une telle marge de salaire peut donner lieu à des contreparties intéressantes.

Même si on est encore au stade de la rumeur, les Rockets semblent déterminés à dégager d’autres éléments de leur effectif. Tout ceci dans le but de reconstruire au plus vite une nouvelle équipe. Après la trade deadline, on pourrait voir un cinq majeur de Houston très différent de celui qui a démarré la saison. Petite anecdote, dans le cas où Tucker et Gordon partiraient, il ne restera plus aucun joueur de l’épopée de 2018 dans le roster texan.

Source texte : ESPN/Bleacher Report/Fox26 Houston

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top