Wizards

Bradley Beal s’éclate avec Russell Westbrook : au vu de la forme actuelle des Wizards, on veut bien le croire

Russell Westbrook Bradley Beal 24 décembre 2020

Un backcourt qui s’entend bien à D.C, ça faisait une plombe qu’on n’avait pas vu ça.

Source image : NBA League Pass

Victorieux des Lakers cette nuit, Washington a enfin le sourire. Après un début de saison (très) compliqué, les Wizards vont mieux et les victoires sont de plus en plus courantes. Et pour cause, le backcourt des Wiz s’entend à merveille si on en croit les déclarations de Bradley Beal, qui décrit son compère Westbrook comme un des meilleurs coéquipiers qu’il ait jamais eu. Le trade de Beal c’est pas pour tout de suite on dirait. 

Entre l’invasion du Capitole, la grave blessure de Thomas Bryant et le début de saison cata des Wizards, les habitants de la capitale américaine ont passé un début d’année 2021 difficile où il y avait peu de raisons de sourire. Mais chaque mauvaise chose a une fin et on dirait bien que du côté basketballistique, Washington peut enfin sortir la tête de l’eau. Les Wizards sont sur une série de cinq victoires d’affilée, deuxième plus longue série de la Ligue, et la franchise de la Capitale peut se remettre à croire à une possible participation au Play-In. Surtout, Beal et ses copains ont triomphé face à des équipes censées être sérieuses : une large victoire face aux Celtics, une victoire de deux petits points face aux Nuggets, une victoire en patron face aux Blazers d’un Lillard en feu et donc une dernière face aux Lakers cette nuit. Et comme une bonne nouvelle n’arrive pas toute seule, voilà Bradley Beal qui a déclaré kiffer jouer avec Russell Westbrook. Un Beal qui sourit, c’est tout un État qui est soulagé quand on sait que la superstar est annoncé sur le départ depuis deux ans et que littéralement toute la Ligue attend le moment opportun pour passer un coup de téléphone et balancer une offre. Ce ne sera pas pour tout de suite car Beal a l’air heureux chez les Wiz, surtout quand ceux-ci gagnent : 

“Il est incroyable (ndlr : Westbrook). Je le connaissais un peu avant qu’il rejoigne l’équipe. Il y a cette illusion qu’il est têtu, qu’il n’écoute pas, c’est tout l’inverse. Il est l’un des meilleurs coéquipiers que j’aie jamais eu. Tu peux le remarquer à sa manière d’aborder chaque match. Il aime le basketball, il aime tout de ce sport.”

On m’avait pourtant juré que Russell Westbrook était un mauvais coéquipier et un cancer dans le vestiaire… Bizarre. Beal n’est pas le premier à faire l’éloge du MVP 2017 et peu importe ses performances sur le terrain, Westbrook fait partie de la crème de la crème quand on parle de leader dans le vestiaire. Généreux, à l’écoute et surtout prêt à mourir au combat pour n’importe lequel de ses coéquipiers, le Brodie est un joueur de qui on apprend, peu importe qu’on soit un rookie, un vétéran ou un double MVP. Cette saison, Westbrook a été en grande difficulté et on a l’impression qu’il a perdu de son tranchant depuis ses blessures et son expérience Covid de l’année dernière. Néanmoins, Russ reste Russ et il tourne quasi en triple-double cette saison… 19,9 points, 9,7 rebonds et 9,7 assists, pas mal pour un mec qui n’a plus sa place en NBA selon certains. Bon on vous l’accorde, RW est une catastrophe ambulante au tir : 29% du parking et surtout 61% de la ligne des lancers-francs, c’est pas sérieux tout ça et le Brodie va devoir améliorer ses pourcentages s’il veut emmener ses Wizards en Playoffs. On a parfois un match vintage de Westbrook comme son 27/11/13 samedi dernier dans la victoire des siens face aux Blazers et oui, #analyse, les Wizards sont meilleurs quand l’ancien Rocket joue un jeu plus juste et surtout plus propre. Bradley Beal va avoir besoin de son meneur jusqu’au dernier match de la saison et on espère que Westbrook est en train de revenir à 100% de ses moyens. On se souvient encore de ses mois de janvier/février 2020 où, dans le ultra small-ball des Rockets, le Brodie jouait un des meilleurs baskets de sa carrière : 33 points, 7,8 rebonds, 7,1 assists à 53,5% au tir. Même si cela semble être une éternité, ce Westbrook existait il y a un an pile et en tant que fan de basket on n’acceptera pas que l’ancien Thunder ne soit plus un joueur qui compte dans cette Ligue. Beal en est conscient, il a quelqu’un de spécial à ses côtés et on espère que son apport sur le terrain jusqu’à mai prochain sera aussi important que celui en dehors du terrain depuis le début de la saison. 

Beal kiffe jouer avec Westbrook. Des déclarations rassurantes qui vont avec la forme actuelle des Wizards, qui ont retrouvé des couleurs depuis deux semaines. The Brodie doit encore confirmer sur le terrain car il y a des Playoffs et surtout un titre du meilleur backcourt de la Ligue à aller chercher.  

Source texte : Wizards Podcast Network

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top