Bucks

Giannis Antetokounmpo ne veut pas céder à la panique : rendez-vous au prochain match pour un 45-15 qui brise la série de défaites

Giannis Antetokounmpo 11 février 2021

Zen, restons zen.

Source image : YouTube

Battus une nouvelle fois la nuit dernière par les Raptors, les Bucks enchaînent actuellement une vilaine série de défaites. Quatre de suite, ça commence à faire beaucoup pour une équipe qui a des ambitions de titre, mais Giannis Antetokounmpo ne veut pas paniquer.

Quatre défaites de suite, clairement on n’a pas l’habitude à Milwaukee, en tout cas en saison régulière. Car si les Bucks version Mike Budenholzer ont à chaque fois terminé de manière bien décevante leurs deux précédentes campagnes de Playoffs, ça tournait toujours très bien en SR (meilleur bilan en 2018-19 et 2019-20 avec plus de 70% de wins à chaque fois). Mais cette année, la machine a donc du mal à se lancer, comme le montre le bilan de la franchise du Wisconsin après 28 matchs : 16 victoires pour 12 défaites. Pas super. Quand Giannis et ses copains avaient enchaîné cinq victoires de suite début février sous l’impulsion d’une attaque toujours redoutable et d’une défense en progrès, on pensait que les irrégularités du début de saison faisaient globalement partie du passé mais les Bucks sont retombés brutalement en s’inclinant à Phoenix, Utah, Oklahoma City et contre Toronto à la maison. Si les deux premières défaites sont « acceptables » étant donné la grosse forme des Suns et du Jazz, perdre contre OKC et les Raptors, c’est un peu plus inquiétant. Mais malgré tout ça, le double MVP en titre veut garder la tête froide. Après le revers face aux Dinos, Antetokounmpo a tenu à calmer tout le monde (via ESPN).

« J’ai l’impression que tout le monde est en mode panique, et cela ne devrait pas être le cas. Nous devons continuer à nous améliorer, nous devons continuer à bien jouer, nous devons regarder la vidéo et en fin de compte, nous devons aller sur le terrain et tout donner. Nous avons perdu quatre matchs de suite, nous ne sommes pas éliminés. Nous sommes toujours là, ce n’est pas les Playoffs. […] Ce n’est pas la fin du monde. »

Frustré ? Oui. Paniqué ? Non. Voilà en gros la mentalité de Giannis Antetokounmpo après cette vilaine série de défaites. Suite aux nombreux changements de l’intersaison, notamment au sein de la second unit, il n’est pas forcément très surprenant de voir les Bucks connaître des hauts et des bas en ce début de saison, surtout vu le contexte actuel où il est difficile de construire des automatismes. Et puis n’oublions pas non plus que Milwaukee doit actuellement se débrouiller sans Jrue Holiday, toujours dans le protocole COVID. Le meneur des Bucks n’a pas joué depuis le 6 février dernier et on peut dire que sa présence manque pas mal aux Bucks, qui alignent actuellement Bryn Forbes dans le cinq aux côtés de Donte DiVincenzo sur le backcourt. Forcément, c’est pas le même délire. Défensivement bien entendu, ce n’est pas le même univers et l’absence de Jrue met plus de pression à un joueur comme Khris Middleton au niveau du playmaking. La bonne nouvelle pour les Bucks, c’est que la Conférence Est pardonne pas mal de choses pour l’instant. Malgré ces quatre défaites d’affilée, les Bucks restent toujours sur le podium avec à peine un match de retard sur les Nets (bilan de 18-12) et deux sur les Sixers (18-10). Autre bonne nouvelle, Milwaukee va enchaîner sept oppositions de suite à domicile, pour seulement un petit déplacement à Memphis avant le All-Star Break, tout ça en ayant un calendrier plutôt facile. Suffisant pour se relancer bien comme il faut avant la pause de début mars ?

Les Bucks sont dans le dur, mais le patron reste calme. On imagine que Giannis va préférer se lâcher sur ses prochains adversaires, qui pourraient bien prendre cher dans les jours à venir. Allez, on se reconcentre, on analyse les points faibles, et on repart de l’avant. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top