Mavericks

Les Mavericks punissent les Hawks dans le money time : Trae Young ne remercie pas les arbitres, Luka Doncic remercie Tim Hardaway Jr.

On attendait avec impatience cette seconde confrontation de la saison entre les Hawks et les Mavericks pour avoir droit à un nouveau duel de cracks entre Trae Young et Luka Doncic. Pourtant, le sort du match s’est décidé en partie à cause d’invités surprises tels que… ce bon Tim Hardaway Jr., impérial en fin de match.

Tout récemment battu 122 à 116 par les Mavericks de son pote et principal rival depuis leur Draft commune en 2018, Trae Young voulait prendre sa revanche face à Luka Doncic. Malgré tout, le plan a de nouveau foiré puisque son équipe s’est inclinée après avoir longuement mené de la tête et des épaules la rencontre. Et oui, dominer n’est pas gagner, demandez plutôt à nos amis belges et ils se feront un plaisir de vous le confirmer. Devant 62 à 52 à la pause, les Hawks étaient pourtant bien partis sous l’impact de leur meneur, déjà à 19 pions à ce moment-là, et grâce à l’aide de John Collins. Mais bon, les fans de NBA le savent mieux que personne, il ne faut jamais s’endormir avant la fin d’un match. Les dernières minutes de notre rencontre l’ont une nouvelle fois illustré, les Mavericks nous offrant un money time de rêve au moment où l’on aurait pu commencer à vouloir passer sur un autre match. On ne se lasse jamais de ces scénarios inattendus en pleine nuit, avouons-le, c’est même exactement ce qu’on espère pour chaque rencontre. C’est ça la NBA qu’on aime !

Pour cause, alors que nos Hawks faisaient tranquillement la course en tête à la fin du troisième quart-temps, tout a changé en seulement quelques secondes à l’entame des douze dernières minutes de jeu. Un certain Tim Hardaway Jr., plutôt habitué à bien performer contre nos amis d’Atlanta, s’est ainsi réveillé de sa sieste. Sous son impact, les Mavericks sont sortis de leur léthargie et ont claqué un bon 7-0 dans les dents des Aiglons pour remonter de 90-81 à 90-88 en seulement une minute trente. Le sniper texan va ensuite être l’un des acteurs majeurs de ce dernier quart vraiment plaisant (sauf pour les Hawks et leurs fans) au sein duquel les deux équipes se répondent coup sur coup pendant de longues minutes. Alors qu’on commence peu à peu à sentir venir la belle carotte côté Hawks, Dallas passe devant à cinq minutes du terme sur un 3(points de Doncic puis s’échappe un peu avant de voir Atlanta revenir. On a alors droit à un nouveau réveil des duos Young/Collins et Doncic/Hardaway Jr. pour garder leur équipe dans le match. L’invité surprise des Mavs aura tout de même scoré 13 de ses 16 points du soir lors du dernier quart et laissera Dorian Finney Smith conclure cette petite remontada avec un tir du corner. Les Hawks échoueront eux au final à un petit point de leur adversaire du soir à la suite d’une dernière possession un peu bizarre. Malgré les protestations de Trae, revendiquant s’être pris une mandale dans les chicots de la part de Willie Cauley-Stein sur une remise en jeu pouvant potentiellement faire passer Atlanta devant, les arbitres ne broncheront pas. Allez, à la douche Trae, et que ça saute !

Bien longtemps derrière au score, les Mavericks ont finalement gagné ce match comme de vrais roublards. Le 37 à 27 infligé aux Hawks dans le dernier quart, notamment grâce à l’impact du supporting cast de Luka Doncic et d’un grand Tim Hardaway Jr. quand il le fallait, permet aux Texans de remporter un troisième match consécutif et aussi de mettre en rogne Trae Young. Bingo !

 

Stats Hawks Mavs 11 février 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top