News NBA

Les fans bientôt de retour dans les salles à New York : youpi, le Madison Square Garden et le Barclays Center vont sonner moins creux

New York Knicks Madison Square Garden

Au tour des Knicks et des Nets d’ouvrir leurs portes.

Source image : YouTube

Alors que la Ligue a réussi ces dernières semaines à reprendre le contrôle de la situation face à ce maudit COVID, on retrouve de plus en plus de fans dans les tribunes des différentes salles NBA. Et bientôt, c’est à New York – l’un des principaux marchés de la Grande Ligue – que les portes vont s’ouvrir à nouveau.

La nouvelle est tombée hier, mercredi 10 février. Selon le New York Times, les fans de la Grosse Pomme pourront revenir dans les salles (d’au moins 10 000 places) à partir du 23 février prochain. Alors que la pandémie se calme un peu aux States et que le vaccin est en train d’être distribué à un rythme élevé, le gouverneur de l’État de New York Andrew M. Cuomo a en effet annoncé la réouverture du Madison Square Garden et du Barclays Center, maison des Knicks et des Nets, avec l’accord du Département local de la Santé. Alors évidemment, faut pas s’attendre à des matchs à grande ambiance sachant que le taux de remplissage sera limité à 10% (c’est-à-dire dans les 2 000 personnes), mais ça va faire quelque chose de revoir la Mecque du basket avec des humains en tribunes, ou encore la salle des Nets avec des bandwagoners fans prêts à supporter le Big Three de Brooklyn. Pour info, les Knicks vont recevoir les Warriors de Stephen Curry le 23 février, quelque chose nous dit que ça va en intéresser certains, pandémie ou pas. On ne serait pas surpris de voir Spike Lee au MSG avec un maillot d’Immanuel Quickley, même si ses relations avec James Dolan sont sans doute encore glaciales. En tout cas, si Spike veut venir, il devra passer un test PCR dans les trois jours précédant le match, respecter la distanciation sociale le soir venu tout en portant un masque, avec en plus une prise de température. Du côté des Nets, une rencontre est également prévue le 23 février au Barclays Center, avec la réception des Kings. Les fans pourront voir en vrai à quel point la défense de Brooklyn craint.

Les Knicks et les Nets vont ainsi s’ajouter à la catégorie des équipes qui jouent déjà devant un nombre limité de fans cette saison. Vous voulez la liste ? La voici : les Hawks, les Cavaliers, les Mavericks, les Rockets, les Pacers, les Grizzlies, le Heat, les Pelicans, le Magic, les Suns et le Jazz. Le retour progressif des fans va forcément faire du bien aux caisses des différentes franchises, même si bon, faut bien l’avouer, les Knicks ne sont pas non plus dans la panade, la franchise valant aujourd’hui cinq milliards de dollars (1er en NBA, devant les Warriors et les Lakers) d’après les derniers chiffres de Forbes. Toujours dans le cadre de ce retour des supporters, la Grande Ligue a annoncé que l’hymne national serait joué dans toutes les salles avant les matchs si l’on en croit ESPN. Pour rappel, Mark Cuban a brisé la tradition sur ce début de saison pour les rencontres de son équipe de Dallas, « en guise de respect pour ceux qui n’arrivent pas à se reconnaître dans cet hymne ». Mais le big boss Adam Silver est clair, on continue de respecter la politique de longue date de la Ligue sur ce sujet, et les fans des Mavs présents à l’intérieur de l’American Airlines Center entendront donc bien The Star-Spangled Banner avant le tip-off.

Les fans reviennent progressivement dans les salles NBA, de quoi retrouver un semblant de normalité et d’espoir pour l’arrivée d’un monde post-COVID. Car regarder un match des Knicks dans un Madison Square Garden vide, y’a peut-être pas plus triste comme image pour un fan NBA.  

Source texte : New York Times, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top