Raptors

Les Raptors s’offrent leur apex de la saison en battant les Nets : Pascal Siakam et Kyle Lowry en patrons, on respire à Tampa !

Kyle Lowry 26 août 2020 Free Agency

Retour dans le Top 8 pour les Raptors !

Source image : YouTube

Toronto avait besoin d’une victoire référence et les Dinos la tiennent enfin après être venus à bout cette nuit d’une équipe des Nets sans… puis avec… puis… sans Kevin Durant. Kyle Lowry et Pascal Siakam cette nuit ? 63 points, 16 rebonds, 13 assists et 5 steals en combiné.

Vous connaissez la Quatrième Dimension ? Petite leçon d’histoire télévisuelle, on parle d’une série télévisée dans les années 60, faite d’histoires fantastiques, étranges, énigmatiques même, dont le but était, comme le disait son créateur Rod Serling, “de frapper le téléspectateur, de le choquer par la chute toujours inattendue, surprenante et singulière de chacune de ces histoires”.

Le match entre les Nets et les Raptors aurait donc très bien pu être un épisode de cette série… que les spectateurs de l’époque n’y auraient vu que du feu tant cette rencontre était des plus atypiques. Avec un Kevin Durant annoncé out à quelques minutes du début de la partie, les Nets vont débuter le match sans leur star, ce qui va fort logiquement profiter aux Raptors. Menés par un Kyle Lowry en forme olympique et qui inscrit 17 points en première mi-temps, les Dinos vont vite prendre les devants face à une défense de Brooklyn incapable de stopper le moindre tir tenté dans la raquette. Toronto inscrira au final 64 de ses 123 points dans la peinture, soulignant de nouveau un problème récurrent dans la défense des Nets depuis le départ de Jarrett Allen. Peu dérangés en attaque, les Raptors font le boulot en défense et prennent jusqu’à 15 points d’avance dans le deuxième quart. Sauf que voilà, quatrième dimension machin truc, et KD, annoncé pourtant indisponible …est finalement rendu apte à jouer et le MVP 2014 rejoint donc ses coéquipiers en fin de premier quart. Avoir Kevin Durant qui rentre sur le terrain ça change pas mal de choses pour les Nets (pour tout le monde) et pour les Raptors donc, qui se retrouvent alors à devoir affronter le trio de la muerte. Brooklyn va prendre feu dans le deuxième quart, d’abord par l’intermédiaire de Landry Shamet qui a retrouvé son tir pendant un petit instant en rentrant trois tirs du parking en 90 secondes. Jeff Green, James Harden puis Joe Harris se joindront à cette fête de la pluie et les Nets, grâce à leurs three J et à un jeu collectif qui commence à prendre des couleurs en attaque, reviennent en un instant dans le match : 67-63 Dinos à la mi-temps.

De retour des vestiaires, les Nets prennent les devants pour la première fois de la rencontre avant que… Pascal Siakam commence à prendre le match à son compte. 15 points dans ce troisième quart pour le MIP 2019, qui permet à son équipe de rester dans le match face des Nets qui ne ralentissent pas en attaque. Mais nouveau retournement de situation, KD est finalement contraint de quitter ses coéquipiers. Une situation rocambolesque qui a forcément eu un impact négatif sur les Nets. Jouer sans, puis avec, puis sans l’un des meilleurs joueurs du monde demande tout de même une adaptation qui peut avoir un effet négatif sur une rencontre. Surtout quand tes deux autres stars sont dans un jour un peu plus morose. Kyrie Irving ? 15 points à 0/4 de loin mais surtout 7 turnovers. James Harden ? 17 points, 7 rebonds et 12 assists  mais seulement huit tirs tentés.

Du coup les Raptors sont toujours devant à l’entame du dernier quart et ce sont alors les role player des Nets qui vont prendre le contrôle de la rencontre et permettre à l’équipe de Steve Nash de… mener 107-103 à cinq minutes du terme. Dommage, il y a un Hall of Famer en face et Kyle Lowry va inscrire 11 points de suite dont trois tirs de loin, puis servir Chris Boucher pour l’assist et zou les Canadiens sont devant 116-110 à 2m30 du buzzer final. Le feu a changé de camp et ni Harden ni Irving ne seront en mesure de mettre les paniers pour revenir dans le match. Pascal Siakam finit les Nets sur la ligne des lancers et les Raptors repartent de New York avec la win. Une victoire ô importante pour les pensionnaires de Tampa Bay qui avaient besoin de ce match référence pour potentiellement lancer leur saison. Une troisième victoire de suite pour les hommes de Nick Nurse qui pour la première fois de la saison s’endormiront en étant… dans le Top 8 de l’Est. On a retrouvé un Siakam tranchant, un Lowry qui a rappelé pourquoi il fait partie des meilleurs meneurs de la décennie et un Chris Boucher qui continue à sortir les performances de haute volée match après match.

L’Est est prévenu, un vieux dinosaure est sorti de sa tombe et fonce vers les hauteurs de la conférence. Troisième victoire de suite pour Toronto qui s’offre l’une des équipes les plus en forme de la Ligue dans un match dont on se souviendra longtemps tant il illustre… l’incertitude sanitaire que traverse notre planète en ce moment.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top